Moonderground Cie [Prototype]

Cela fait une petite semaine qu’on teste à 3 le prototype d’Olivier Pauwels (auteur du jeu de société : Comptoir des Antilles, que je vais tester sous peu). Ce prototype porte le doux nom de « Moonderground Cie« . Il prend place en 1890 lorsque la ruée vers le sélénium (l’or de la lune) était sur toutes les lèvres. Il va falloir recruter les meilleurs aventuriers pour pouvoir exploiter les mines.

Ce jeu  pour 3 à 5 joueurs, propose 3 types de cartes :

  • les cartes « crédit » dont les côtés portent le chiffre de 1 à 4
  • les cartes « recrutements » de plusieurs catégories (représentées par des formes) : Ouvriers, Mineurs, Milices, Géologues, Contremaîtres …
  • les cartes « concessions » qui peuvent se regrouper en secteur (représenté par des couleurs)

Chaque joueur reçoit en début de partie 3 cartes crédits. Et les 4 premières cartes « recrutements » et « concessions » sont retournées face visibles (les cartes prises par les joueurs au fil des tours seront remplacées). Celui qui aura le plus de points de victoire (liés aux cartes concessions + secteurs) aura gagner la partie.

Chacun à son tour, les joueurs auront droit à 4 actions parmi les suivantes :

  • placer une carte de sa main devant soi
  • gagner un crédit sur une carte crédit déjà posée devant soi : donc tourner la carte crédit de façon à lui donner une valeur supplémentaire (si la carte était sur 1, passez à 2 etc)
  • recruter un collaborateur : payer le coût en crédit et prendre la carte dans sa main.
  • exploiter une concession (payer le coût en carte recrutement et prendre la carte concession dans sa main. La carte concession peut être choisie parmi les 4 visibles sur la table ou parmi les concessions des adversaires mais à condition que la concession soit pas protégée par la milice et qu’elle soit isolée de ses secteurs).
    • En effet, si vous recrutez la milice, elle protégera vos concessions.
    • Mais pour protéger il y a un autre moyen : récupérer les concessions du même secteur. Il y a des secteurs de 1 à plusieurs concessions (indiqué par couleur et nombre)

Chaque action peut être effectuée plusieurs fois.

Il faut retenir qu’une carte de 4 crédits peut être dépensée pour recruter un collaborateur en coûtant 2. Sauf que vous perdrez les 2 crédits. Il faut donc trouver le meilleur moment entre le recrutement et le gain de crédit.

moonderground-cie09

La partie s’arrête quand il n’y a plus de concessions à acheter.

On a fait 12 parties. Donc de suite ça annonce la couleur. Evidemment on a aimé ! Il reste j’imagine encore quelques éléments à ajuster mais l’idée est assez développée pour passer un bon moment. Je souhaite à Olivier de trouver l’éditeur qui saura comprendre et sublimer ce jeu de cartes.

Les plus

  • L’originalité du système de crédit (carte à tourner pour augmenter ses crédits.
  • La milice est une bonne méthode de protection et qui colle au thème
  • Mécanique et thème réunis intelligemment
  • Les concessions regroupées en secteur permettent d’avoir des objectifs
  • Le proto est très bien fait : iconographie et illustrations plaisantes 🙂

moonderground-cie13

Les moins  

  • Les concessions sont achetables trop tardivement (il faut passer de nombreux tours à recruter avant de pouvoir faire un premier pas dans l’exploitation des concessions.
  • Les tours se répètent un peu car ça manque juste un peu de piment.
  • Les cartes banquiers n’ont eu aucun succès, nos 3 cartes crédits étant suffisantes.
A propos de GeekLette 656 Articles
Pipelette & Geek à temps plein

1 Comment

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*