Heaven & Ale (le bien et le malt)

Article écrit par Mister Neil 

Heaven & Ale / Le bien et le malt
Un jeu de Andreas Schmidt, Michael Kiesling
Illustré par Christian Fiore
Edité par Eggestspiele, Plan B Games
Sortie : Octobre 2017
De 2 a 4 joueurs
A partir de 12 ans
Partie entre 60 et 90 minutes
36 € chez Philibert

À la tête d’un monastère, vous tenterez de brasser les plus fines bières, mais y arriver n’est pas si facile !

Vos champs vous demanderont une attention toute particulière. Où cultiver l’orge et le houblon ? Comment exploiter ce champ moins ensoleillé ?

Il faudra porter une attention particuliere au  travail du maître brasseur. Si son travail est négligé, c’est toute votre production qui sera gâchée !

Vous pourrez compter sur les moines pour préparer les plus grandes bières, il s’en trouve quelques uns pour vous aider !

C’est dans les détails qu’on reconnait les meilleurs brasseurs. Êtes-vous maître ou apprenti ?

LA MECANIQUE

Dans Heaven and Ale vous avez sur la table deux plateaux.

Le plateau commun :

Sur celui-ci, sur le pourtour, se trouvent les différentes ressources du jeu (eau, bois, Houblon, Orge et Levure), les moines, les cases qui permettent de réaliser des objectifs, ainsi que des cases d’activation de bonus.

Au centre de ce plateau, des objectifs (les tonneaux qui sont au nombre de 12) et au milieu la réserve de disque moine, qui détermine aussi le nombre de tours ; à 2 joueurs, seulement 3 tours.

Rentrons plus en détail sur ce plateau :

De la gauche vers la droite nous avons :

  • De la levure qui a une valeur de 3
  • Un case de realisation d’objectif
  • De l’eau de valeur 4
  • Une d’activation de bonus
  • De l’eau de valeur 1
  • Un moine de valeur 3
  • Du bois de valeur 2

Maintenant voyons le centre du plateau :

Les tonneaux représentent les différents objectifs réalisables, nous ne les voyons pas là, mais sous chaque tonneaux se cache le même en plus petit, ce qui permet à 2 joueurs maximum de faire un objectif identique. Le premier à réaliser un objectif prend le grand tonneau (4 pts en fin de partie) le deuxième le petit (2 pts en fin de partie)

Parmi ces objectifs, il y a, par exemple, avoir rempli toutes les cases ombragées de son terrain , avoir activer les 4 cases des moines, ou encore avoir 6 ressources de valeur 5.

Au centre de la photo la réserve de jetons moine, qui sert aussi de compte tour.

A notre tour, nous avançons notre pion d’autant de cases que nous voulons, on paye la somme en fonction de la ressource et de l’endroit où nous allons la placer, et c’est au joueur suivant.

Quand on arrive à la fin de la piste, on prend un des bonus encore inoccupés et on attend les autres joueurs avant de remplir/compléter les ressources.

Le plateau perso :

Ce plateau représente votre domaine, avec les champs ensoleillés et ombragés, les endroits où vous pourrez construire un bâtiment, la piste de score et d’évolution de vos ressources, ainsi que la piste d’activation des bonus.

Allons visiter notre domaine :

Comme vous pouvez le voir, la gauche du plateau représente la partie ensoleillée et la partie de droite la partie ombragée de notre domaine. Cela a une importance particulière, car le coût de nos ressources et le revenu de celles-ci vont dépendre de l’endroit où nous allons les placer.

Sur l’exemple ci-dessus, le bois de valeur 4 est dans la partie ombragée de mon champs, donc il a fallu que je paye 4 pour le placer et le revenu de celui-ci sera de 4 Ducats, idem pour les levures de valeur 4 et 5.

Concernant l’eau de valeur 4, il a fallu que je paye 8 ducats pour la mettre au soleil (4 x 2),  pour le bois 2 ducats (2 x 1) et pour le moine pareil ( valeur x 2). Cependant leurs revenus ne sera pas de l’argent mais un avancement sur la piste de production que nous allons voir plus tard, dans l’exemple je monte mon marqueur eau de 4 quand je percevrais un revenu.

Si pendant la partie un emplacement de construction est entièrement entouré (cf  ci-dessus) nous pouvons bâtir un bâtiment et monter le maître brasseur d’autant de cases que la tuile bâtiment l’autorise. La valeur de la tuile que nous allons prendre dépendra du total des ressources qui entourent le bâtiment, dans l’exemple 18 donc une tuile de valeur 3. Une fois cette tuile installée, nous allons pouvoir activer 3 cases qui l’entourent en fonction des flèches dessinées sur la tuile. Imaginons que j’active les flèches noires, je reçois 4 ducats pour ma levure, je monte de 1 ma ressource bois, et j’active mon moine, lui active toutes les tuiles adjacentes, donc je monte en plus de 4 mon marqueur Eau et je reçois 5 ducats pour mon autre levure.

La piste d’activation de bonus :

  Il y a 3 types cases activation, regroupé en paire sur 5 zones :

 

1 – La case X, si on active celle-ci, on place un jeton d’activation et annonce un chiffre en 1 et 5 et on reçoit le revenu des tuiles correspondantes de notre domaine :

Par exemple (cf photo du domaine), je dis 4 je reçois 8 ducats (4 levures + 4 bois) et je monte 4 mon marqueur Eau.

2 – Les cases avec les ressources, si je place un marqueur sur l’une d’elles je reçois le bonus de cette ressource. Toujours dans notre exemple, si je place un marqueur sur le bois, je reçois 4 ducats et je monte de 1 mon marqueur Bois.

3 – Les cases moines, j’active le(s) moine(s) sur lequel je place le marqueur. Dans l’exemple je gagne 5 ducats et je monte de 4 mon marqueur Eau.

Un seul de ces bonus ne peut être réalisé par partie.

Ces bonus sont regroupés en paire, dès qu’une de ces paires est complète nous pouvons placer à côté une des 5 cartes privilèges que nous avons (gagner 12 ducats, monter de 5 case le maître brasseur, …)

 

 

La piste de score/production :

C’est sur cette piste que nous allons avancer les marqueurs de ressources, ainsi que notre maître brasseur.

La partie se termine après 3-4-6 manches à 2-3-4 joueurs.

Ensuite arrive le calcul des points de victoire qui est très très malin.

[photo en cours de récupération auprès de l’auteur de l’article ; il s’agit d’une photo rapprochée du haut du plateau personnel].

Dans l’exemple, mon maitre brasseur est dans la partie 3 : 1 avec un multiplicateur de x3.

Je vais pouvoir avancer ma ressource la plus basse (autant de fois que je le peux) de 1 case si je recule un/des marqueur(s) plus avancés de 3 cases.

Ensuite, je regarde la case de mon marqueur le moins avancé que je multiplie par mon multiplicateur, j’ajoute 1 point pour 10 ducats, et mes points sur mes objectifs réalisés, et +1 point si j’occupe la case 1er joueur.

Le plus gros score l’emporte, évidemment.

MON AVIS

Nous aimons beaucoup beaucoup ce jeu. Il est rapide, surtout à deux, peut-être même trop rapide. Il y a une gestion du timing très importante, est ce que je vais aller chercher cette ressource qui est plus loin, donc m’avancer de la fin du tour plus vite ou je prends la plus proche pour remplir mes champs quitte à ce que l’adversaire aille prendre avant moi la ressource désirée ou le jeton activation.

L’autre aspect très intéressant est le placement des différentes ressources et moine sur le plateau personnel pour chercher à optimiser les revenus. La course à l’argent est super importante car les ducats partent très vite, mais il faut aussi monter les différents marqueurs et le maître brasseur car à la fin c’est quand même eux qui comptent.

La réalisation des objectifs est aussi tres importante car ils rapportent beaucoup de points en fin de partie, et le coté course est aussi présent avec eux.

La durée de vie du jeu est relativement énorme car tout est modulable, les ressources, les moines, rien n’arrive au même endroit, il peut y avoir trois moines identiques sur le même tour.

Bref, ce jeu est excellent, il fait partie de mon top 5 cette année.

A ne pas manquer de mettre sous le sapin 

A propos de GeekLette 547 Articles
Pipelette & Geek à temps plein

2 Comments

  1. Haha décidément les jeux à l’allemande tournent toujours autour des même thématiques ^^
    Je garderais l’oeil ouvert pour celui là, si l’occasion se présente de l’essayer.

1 Trackback / Pingback

  1. Bilan 2017 - GeekLette

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*