King & Assassins – Runes Editions

  ►►►Article écrit par Micha

king&Assassins17

King & Assassins est un jeu asymétrique (et qui se joue à 2 joueurs uniquement). Le roi revient en ville avec ses gardes et, dans la foule, 3 assassins tentent de mettre fin à son règne avant qu’il n’entre au château.

Vous l’aurez compris, un des joueurs joue le roi et ses gardes et l’autre joue les assassins cachés parmi les villageois. Chacun à leur tour les joueurs vont déplacer leurs pions. Mais pour que l’un des assassins tue les gardes et touche le roi, il doit se dévoiler donc il faut bien calculer son coup. Les déplacements ou points d’actions (pour toucher/tuer) sont régis par un tirage de cartes à chaque tour, ces cartes comportent parfois un symbole « entrave », cela permet au roi et aux gardes de capturer des villageois, et si ça tombe sur l’assassin, dommage…

king&Assassins03

Premièrement King & Assassins s’explique très rapidement mais offre une réelle profondeur de jeu. Nous sommes en face d’une forme d’échec asymétrique thématisée. Ce qui va rendre le jeu différent à chaque fois ce sont les choix que vont faire les joueurs : les choix des assassins, leurs positions, les déplacements du roi…

La partie de bluff pour le joueur assassin est vraiment importante : bouger des persos juste pour semer le doute, être agressif ou laisser patiemment les assassins sur les toits et attendre le moment opportun… Il y a vraiment beaucoup de tactiques possibles et envisageables. Ce qui implique pas mal de parties pour les essayer et donc rentabiliser le jeu. :p

Du côté du roi, cela repose sur plus de calculs et d’anticipation. Clairement je vous déconseille la formation de la tortue, vous la tiendrez pas longtemps… Et si vous voulez rejoindre votre trône douillet bien au chaud dans votre château, il vous faudra prendra prendre des risques : sur quels persos utiliser les entraves, laisser une ouverture dans vos défenses tout en sachant qu’elle peut être fatale…

king&Assassins20

Un point intéressant des entraves c’est que vous pouvez capturer un assassin sans vraiment le savoir. Cela laisse un doute jusqu’au bout de partie que l’assassin peut utiliser. Par contre la sortie aléatoire des entraves peut être déroutante pour les premières parties. Mais on arrive vite à l’appréhender sachant qu’elles arrivent un tour sur deux en moyenne.

L‘utilisation des toits est très importante car ils offrent un gain de point d’action non négligeable pour les assassins une fois révélés. Longer les murs est donc forcément dangereux pour le roi, à ne pas oublier lors de votre réflexion!!

king&Assassins15

Les parties sont nerveuses et relativement courtes. Ensemble parfait permettant d’essayer les deux camps. J’ai pu ressentir une plus grande accessibilité pour le côté assassin mais le pourcentage de victoire est finalement équilibré.

Le plateau est recto verso, ce qui permet une variation du terrain et des positions de la foule. Variations du set up agréable mais qui ne change pas l’intérêt du jeu.

Je me suis permis une variante ou ajout à la règle : la foule n’a pas accès aux cases toit du château car pas vraiment thématique sinon. Le thème qui est d’ailleurs  globalement bien rendu sans être exploité en profondeur.

king&Assassins22

Pour un premier jeu, Runes Editions signent un bon premier opus. Joli flair que cette traduction aux règles simples mais dont le game play donne une bonne profondeur de jeu. Le jeu mérite de rencontrer son public et devrait en ravir plus d’un.

J’ai pu poser quelques questions à Rémi, grand chef de cette toute nouvelle maison d’édition :

Je sais que tu as aimé la VO du jeu et que tu as souhaité en faire la VF. Qu’est ce qui t’a plu ?
– Ce duel asymétrique. Le jeu est très différent selon le côté que l’on joue. C’est globalement un peu plus difficile de jouer côté roi, mais pas moins fun. C’est plus stressant, car on ne sait pas d’où va venir le coup. Il faut vraiment essayer de deviner la stratégie de l’assassins et analyser ses déplacements. Côté assassins, il faut vraiment se révéler au bon moment. Et faire attention de ne pas trop attirer les doutes sur certains citoyens. Car une entrave peu vite contrarier nos plans.

As tu voulu te l’approprier? En changer les visuels? (J’aurai bien vu quelques changements pour le rendre moins sombre et lui donner une identité plus forte, qu’il se démarque un peu plus)
– Concernant les visuels, ils me plaisent personnellement et c’est la raison pour laquelle je n’ai pas jugé utile de les refaire. Je n’en ai pas discuté avec Galakta, je ne peux pas te dire s’ils auraient refusé.

Comment le prix a-t-il été fixé?
– Pour le prix, le jeu me coute assez cher à produire. Normalement, en se basant sur ce seul critère, je devrais le vendre plus cher encore. J’ai quand même décidé de faire ce jeu malgré tout parce qu’il me plait beaucoup et qu’il utilise une mécanique assez peu répandue.

 Es tu éditeur à temps plein ?
– J’aimerais bien pouvoir m’occuper de RUNES Editions à plein temps, mais c’est un peu compliqué quand on débute. Je travaille donc un peu à côté en ce moment.

Comment gères tu la distribution des tes projets ?
– Je commence tout juste à travailler avec Paille, mais ça se passe bien. J’aime bien leur philosophie. A moins qu’ils ne refusent un de mes futurs projets, je ne vois pas de raison de ne pas continuer à travailler avec eux par la suite. (Pardon pour la double négation)

Quels est la suite pour Runes éditions ?
– Concernant mes projets, j’en ai d’autres en préparation. Des projets en édition pure, mais aussi en traduction (j’ai contacté l’éditeur, mais n’ai pas encore reçu de réponse). Et comme il n’y a rien de sûr actuellement, je ne vais pas m’étendre. Cela dit, j’ai remarqué que la majorité de mes projets sont des jeux à 2 joueurs. Ce n’est pas une volonté éditoriale, juste une coincidence

As tu une ligne éditoriale bien définie sur le type de jeux, la cible ou les thèmes abordés ?
– Pour la ligne éditoriale, je reste ouvert à ce qui me sera proposé. Il n’y a pas de gamme à proprement parler ni de cible. L’important est ce que ce soit un jeu auquel je prends plaisir à jouer. Pour les thèmes, deux jeux en développement ont un thème « viking » (après tout, c’est « Runes Editions« ), mais ça peut changer.

Merci Rémy, nous te souhaitons une belle réussite ludique 🙂

Un jeu de Lukasz Wozniak
illustré par Grzegorz Rutkowski, Michal Teliga, Tomasz Chistowski
édité par Runes Editions & Galakta
à 2 joueurs exclusivement

pour des parties entre 30 minutes et une heure
à partir de 10 ans
au prix de 29,9 €chez Philibert

A propos de GeekLette 608 Articles
Pipelette & Geek à temps plein

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*