Samurai Spirit

samuraiSpirit_01

Funforge a organisé une soirée privée (le 18 septembre dernier), au café Mesia (Paris), pour présenter Samurai Spirit.

Plato, le CNJ, ProxiJeux (Fendoel), Ludovox (Thibault notamment) et même l’auteur Antoine Bauza, étaient présents (je dois en oublier car je n’ai pas pu voir tout le monde).

Accompagnée de Micha, qui connaissait déjà le jeu, j’ai pu faire 2 parties (ou presque car la SNCF n’attend pas). Parties remarquablement expliquées par Doria (Funforge).

Comme son nom ne l’indique pas (!), Samurai Spirit est un jeu coopératif dans lequel de valeureux samurais (choisis sur le volet) vont protéger le village des vilains brigands du clan ONI-MUSHA. Pour gagner, il faut avoir sauvé minimum un villageois ET une ferme après trois rounds mais surtout ! il faut que tous les joueurs soient vivants. Si l’un des joueurs meurt, la partie est terminée et vous avez perdu.

samuraiSpirit_16

Chaque joueur choisit un samurai avec un pouvoir différent et prend la tuile correspondante (le recto représente le samurai sous sa forme humaine, le verso sa forme animale). Un pion doit être positionné sur la case zero (0) de la jauge qui représente le nombre de dégâts subis pendant les attaques.

samuraiSpirit_08

A son tour de jeu, on peut :

  • passer
  • aider un autre joueur avec son pouvoir (par contre, cela permet à un brigand de s’infiltrer dans le village et on va le retrouver plus tard)
  • piocher un brigand et choisir de l’affronter (auquel cas on prend des dégâts qui au fur et à mesure des tours se cumulent, et faut pas dépasser les dégâts que peut encaisser votre samurai sinon il tombe dans les pommes et attend la fin de la manche pour revenir) ou bien choisir de le mettre en défense (genre on l’a tellement latté que le brigand nous obéi), mais pour ça le brigand doit avoir un symbole qui répond aux critères.

samuraiSpirit_13

(brigands en défense à gauche, brigands vaillamment combattus à droite)

 

Alors si vous décidez d’affronter les brigands, votre jauge de coups reçus augmente selon la force du brigand, évidemment.  Mais en plus il y a deux choses à savoir :

  • si vous atteignez pile poil le nombre de dégats maximums que peut encaisser votre samurai, vous obtenez un pouvoir plus important et le premier brigand affronté est défaussé (donc votre jauge de points d’attaque subis diminue)
  • le brigand peut vous donner les malus en fin de tour s’il n’a pas été recouvert (ces malus peuvent être des blessures qui, à la deuxième, déclenchent votre côté animal et là vous pouvez retourner votre tuile personnage pour obtenir tous les effets liés à sa forme animale.

samuraiSpirit_13

Je ne vais pas donner tous les détails, les règles sont disponibles ici sur le site de Funforge.

Au bout de 2 parties, ce qui frappe le plus c’est le mauvais choix que font les joueurs sur les samurais. Il y a des combinaisons et ordre de tour qui marchent bien mieux que les autres et c’est appréciable sur la rejouabilité. Les joueurs se disent qu’il vaut mieux changer de samurai pour décupler les chances de survies etc… L’interaction est du coup bien plus agréable lorsqu’on a trouvé la combinaison de samurais. Le jeu prend alors toute son ampleur et devient fichtrement efficace.

Si parfois on tend vers des longueurs, avec un personnage moins intéressant, le côté collaboratif pousse à la réflexion ou aux rires selon le tirage des cartes. L’ambiance est bon enfant mais ne vous y fiez pas, le jeu n’est pas simpliste du tout. Et c’est ce qu’on lui demande.

Les plus

  • Bonne ambiance pour la protection du village
  • Thème japonais
  • Interaction importante (selon choix des samurais)
  • Edition très jolie
  • 4 niveaux de difficulté
  • Forme animale très appréciée
  • Pression à gérer
  • Élaboration commune de stratégie
  • Choix cornéliens (prendre des blessures et/ou des dégats, aider …)

Les moins

  • Des pouvoirs de samurai qui sont moins utiles que d’autres (et engendrent moins d’interaction). Les joueurs voulaient du coup jouer les samurais qui avaient le plus d’interaction avec les joueurs qui sont à leur gauche ou droite.
  • Le hasard peut faire très mal

Pour information, le jeu sort pour Essen 2014.

 

 

 

A propos de GeekLette 532 Articles
Pipelette & Geek à temps plein

2 Comments

  1. Ce jeu m’intrigue beaucoup! Même s’il est très différent, il me fait penser à Ghost’s Stories que j’avais beaucoup aimé! 🙂 Impatient de le découvrir donc. 🙂

    A part ça, très jolie photo du Bretzel! 😉

  2. Très bel article !
    J’ai eu la chance de me faire expliquer les règles par Antoine lui même et j’ai tout de suite accroché.Nous avons perdu la partie mais le plaisir de jeu est grand.Plus facile que Ghost Stories du même auteur,ce jeu sera à coup sûr un des grands succès de cet automne.

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*