Splendor

splendor15

Article rédigé par BDPHILOU

Des promesses, toujours des promesses !

 

S’il y a un jeu que j’attendais tout particulièrement cette année, c’était bien Splendor. En effet, il s’agit, ni plus, ni moins que du tout 1er jeu édité par les Space Cowboys. Si ce nom ne vous dit rien (vraiment !?), sachez qu’il s’agit d’une toute nouvelle maison d’édition ludique qui a pour particularité d’être composée de ténors du jeu de société moderne ! Pensez donc, Marc Nunes et Philippe Mouret (deux ex-têtes pensantes d’Asmodée), Croc (un monument du jeu de rôle et auteur notamment de Claustrophobia), Cyril Demaegd (Le Boss d’Ystari Games et auteur notamment d’Amytis) et enfin Sébastien Pauchon (co-fondateur de GameWorks et auteur notamment d’Yspahan). Bref, avec une équipe pareil, on ne peut que s’attendre à du lourd… du très lourd même! Le genre de jeu qui n’a pas froid aux yeux. Avec des règles longues comme le bras, des cubes en bois à foisons dans un univers améritrash à base de parties ne pouvant durer moins de 4 heures tellement, c’est bon…

Et bien pas du tout !

Si ces experts du jeu de société moderne ont décidé de se réunir, ce n’est certainement pas pour éditer ce genre de gloubiboulga ludique indigeste et destiné à plaire à une poignée de vieux gamers. Ici, l’ambition affichée à travers Splendor est clairement toute autre : Toucher un large public. Pari réussi ?

splendor14

Le matos de Splendor est-il splendide ?

Pour leur 1er jeu, les Space Cowboys ont misé sur un matériel parfaitement illustré par Pascal Quidault ! Le bonhomme a un sacré coup de crayon et, personnellement, c’est avec un très grand intérêt que je scruterai ses prochaines productions. La boite renferme donc 40 jetons représentant des pierres précieuses, 90 cartes développement et 10 tuiles nobles. Rien d’autre… hormis les règles évidemment ! D’ailleurs, parlons-en. Elles tiennent sur 2 pages et demi, mise en place incluse ! On est donc à des années lumières du jeu avec 15 kilos de matériel et règles aussi épaisse qu’un bottin.

splendor04

Comment ça, y a pas de dé ?

Attention, ne me faites pas dire, ce que je n’ai pas écrit ! Si Splendor a des règles simples ainsi qu’un matériel composé de seulement 3 éléments différents, il n’en est pas moins un jeu très astucieux. En effet, après avoir classé les jetons représentant des Pierres Précieuses en pile puis disposé 12 cartes développement face visible sur l’aire de jeu ainsi qu’un certain nombre de tuiles nobles, la partie peut débuter. En résumé, à son tour, le joueur a le choix entre 3 actions :

  • Prendre des jetons : Cette action permet soit d’acquérir 3 jetons de couleurs différentes, soit 2 jetons de même couleur.

  • Acheter une carte développement : Le joueur utilise les jetons de Pierres Précieuses pour acheter une carte développement. Ce faisant, il gagne de façon permanente la pierre précieuse figurant sur cette carte. Ainsi, lors de ses prochains achats, il devra dépenser les jetons nécessaires moins ceux figurant sur les cartes développement présentes devant lui. Ainsi, plus la partie avance, plus le joueur accumule des cartes développement lui facilitant ses achats. Il est important de souligner que la plupart des cartes rapportent également des points de victoire (de 0 à 5).

  • Réserver une carte développement : Même si vous ne pouvez pas acheter une carte développement pour le moment, vous pouvez la stocker (dans une limite de 3) en la prenant en main afin de pouvoir la payer ultérieurement. Dans ce cas, vous pouvez également prendre un jeton jaune (Bonus).

Dès qu’un joueur a une combinaison de cartes demandé par un Noble, il gagne la carte associée automatiquement.

Dès qu’un joueur totalise 15 points, le tour se termine et la partie prend fin. Le gagnant étant le joueur ayant le plus de points de victoire.

splendor11

Les plus

  • Mise en place ultra rapide,
  • Des parties bien renouvelées,
  • Une mécanique simple et agréable,
  • Course aux points sous tension
  • Jouissif le vol des cartes et nobles convoités par les adversaires,
  • Difficile de ne pas enchaîner plusieurs parties,
  • Accessible mais également très malin,
  • Des jetons bien agréables à tenir en main (ce sont ceux du Poker)
  • Des illustrations superbes…

Les moins

  • …mais au service un thème ultra plaqué (au fait, le thème repose sur des guildes, des marchands etc. mais sincèrement, on n’y croit pas un instant).
  • Difficile de rattraper quelqu’un qui commence à scorer
  • Mécanique bien huilée mais froide (à l’allemande)
  • La 1ère partie pas forcément emballante : il faut absolument y jouer au moins 2 fois pour comprendre le potentiel du jeu.

splendor10

Ça valait le coup d’attendre ?

De par son temps de partie vraiment rapide (comptez 20 minutes à 2 joueurs), la fluidité de ses règles et les stratégies offertes, Splendor apparait comme un jeu vraiment intéressant. Une vraie bonne surprise émanant d’un éditeur que l’on n’attendait pas forcément sur ce type de jeu… et c’est tant mieux ! On oubliera vite son thème plaqué pour se concentrer sur les stratégies possibles et l’envie de rejouer qui s’accélère dès la 2ème partie. Compte tenu de son prix et de son accessibilité, Splendor est clairement mon coup de cœur du 1er semestre 2014 !

Splendor est disponible à 26 euros chez Philibert

Un jeu de Marc André
illustré par Pascal Quidault
édité par Space Cowboys
date de sortie : 03/2014
de 2 à 4 joueurs
à partir de 10 ans
durée approx. de 30 minutes

A propos de GeekLette 571 Articles
Pipelette & Geek à temps plein

5 Comments

1 Trackback / Pingback

  1. Une valise de jeux de société ? - GeekLette

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*