Les jeux joués en Juin 2024 (Evenfall, Raising Robots, Wyrmspan, Zhanguo, Roll Player, Les rats de Wistar))

Peu de parties ce mois-ci cause coqueluche + covid à la maison mais on est vivantes !

Et d’ailleurs je n’ai aucun complainte à chanter car ça a été le mois des cartes : type de jeux que je chéris en ce moment.

Les jeux joués en Juin

Les rats de Wistar (1 partie à 3 joueurs)

Je me suis lancée un défi : celui de jouer 1 fois par mois aux rats de Wistar pour la simple et bonne raison que je l’adore et que je refuse qu’il tombe dans l’oubli. Et puis, il faut que je ponce le jeu avant l’arrivée de son extension en 2025 🙂

Le jeu est extrêmement gratifiant et son thème hyper bien représenté. J’en ai parlé longuement déjà donc je ne vais pas vous faire un long discours mais sachez que c’est de la bonne ^^ Un placement d’ouvriers immersif, intuitif mais pas simple, et tellement mignon.

 

1–4 joueurs, 13 ans et +, 90 Min
Complexité BGG : 3.00 / 5
Auteurs: Simone Luciani, Danilo Sabia
Illustratrices: Candida Corsi, Sara Valentino
Editeur: Cranio Creations (en VF chez Intrafin pour Mai 2024)
53,90 € chez Ludum (48,51 € si vous êtes abonnés), 57,90 € chez Philibert , 54 € chez Esprit Jeu

Evenfall (3 parties)

L’ascenseur émotionnel ce jeu :

  • En Octobre dernier (2 parties) ==> mais quel jeu !!!! vivement la VF ! Dans le top de TOUS les joueurs !
  • Ce mois-ci après 2 parties ==> hein quoi? On n’a que 20 rituels uniques… c’est une honte pour un jeu qui demande de réaliser des rituels, il n’y en aura pas assez pour la rejouabilité
  • 5ème partie: je connais les cartes par cœur mais le jeu me donne du fil à retordre car les cartes que je veux n’arrivent pas, ou arrivent dans un ordre qui ne me permettra pas d’optimiser. C’est qu’il est encore mieux que je ne pensais ce jeu !
  • 6ème partie : ah ben vous verrez dans les jeux joués en Juillet car c’est la première partie de Juillet !

Quand les émotions jouent au yoyo, globalement c’est que le jeu a vraiment quelque chose dans le ventre.

J’ai donc REpris une claque en jouant ma 5ème partie. Ce qui a donné un nouvel élan à ce jeu qui mérite une très forte attention de la part des joueurs qui aiment les constructions de tableaux et les combo.

Le jeu vous propulse dans la peau de sorcières 🙂

Durant 3 manches, vous aurez 4 phases:

  • 1 phase où vous gagnerez des cartes et des ressources (selon votre clan)
  • 1 phase d’actions (qui s’arrêtera que quand tout le monde aura passé)
  • 1 phase de combat (majorité où tous les participants remportent des bonus sous conditions et le gagnant a une pierre de pouvoir)
  • 1 phase de préparation de prochaine manche

Durant la phase d’actions, chaque joueur pourra jouer une action parmi celles-ci :

  • Envoyer, dans l’une des 3 régions, une sorcière pour découvrir un nouveau lieu (carte) (chaque lieu coûte de 1 ou 2 sorcières)
  • Activer son pouvoir de clan (différent selon le clan)
  • Jouer une carte spécialiste (pouvoir permanent ou une fois par manche) ou membre du conseil (souvent lié au PV mais pas que)
  • Jouer un rituel (carte) sur un lieu préalable découvert
  • Envoyer une sorcière ou un ancien sur les rituels ou les espaces d’actions des régions le permettant pour activer le pouvoir correspondant
  • Construire des catalyseurs pour augmenter la récolte ou pour avancer sur une piste dédiée à votre clan (et prendre les bonus)

Chaque clan est asymétrique.

A la fin de la phase d’actions, quand tout le monde a passé, il y aura « combat » dans les 3 régions (2 régions si vous jouez à 2) et les joueurs pourront dépenser leur mana pour essayer d’être majoritaire et gagner les bonus correspondants au total de force (mana dépensé + sorcières présentes dans les lieux). Et tous les joueurs vont gagner des bonus en fonction de leur total mais celui qui a le plus de force, pourra choisir une pierre de pouvoir qui sert à doubler les PV d’un rituel.

Règle simple, mécanique solide et efficace, jeu profond et frustrant : les jeux arrivent encore à nous surprendre alors qu’il n’y a aucune originalité si ce n’est le mélange exquis de mécaniques bien connues. 

Les factions proposent en plus de vrais choix et le twist hyper intéressant c’est que uniquement les rituels transférés (déplacés) seront comptés et vos « ouvriers » sont de deux types mais se complètent parfaitement.

Ce jeu apporte son lot de surprises dans chaque configuration et chaque faction que l’on joue. Il est en plus très gratifiant. On se plait à faire 1 ou X tours de plus que les autres, à comboter à fond, à préparer une embuscade lors des combats (jouer 0 mana, alors que les adversaires ont TOUT dépensé mdr)

C’est un must have de ce début d’année et je vise déjà l’extension croyez moi car j’en veux plus. Comme pour Rats of Wistar, je suis très attachée à ce jeu. Mécanique à combo solide et gratifiante portée par un matériel de très bonne facture.

Je pense lui accorder un article dès que je trouve un peu de temps.

Si je devais juger un peu, allons y. Il y a des petits bouts de règles qu’on oublie très vite ou qu’on interprète mal quand on lit la règle (le plus gros exemple est qu’on ne peut pas envoyer une sorcière pour découvrir un lieu s’il n’y en a plus ou si nous n’avons pas assez de sorcières pour ceux qui restent, du coup pour rafler quelques majorités ce n’est pas possible de faire cette action sans récupérer de lieu).

Bref, VF au top / matos très bien / mécanique connue mais mélange parfait. Je ne vois vraiment rien à lui reprocher. Et je dirai même que plus j’y joue, plus j’aime le jeu (tout comme Rats of Wistar, oui oui je me répète pourtant les deux jeux n’ont rien à voir).

Pour information, il y a eu un correctif de la part de l’auteur pour la faction bleue. Les membres du conseil sont BEAUCOUP plus chers que prévu (désolée).

Du coup, à la question : est ce que je veux y rejouer ? c’est évidemment un énorme OUI

1–4 joueurs, 14 ans et +, 60–120 Min
Complexité BGG : 2.67 / 5
Auteur: Stefano Di Silvio
Illustrateur: Martin Mottet
Editeur: dlp games, Nanox Games (Matagot pour la VF)
Jeu acheté

Disponible en VF chez nos partenaires Ludum, Esprit Jeu et Philibert

Zhanguo (1 partie à 3 joueurs)

Malgré un thème que nous trouvons absent, il faut bien admettre que la mécanique est d’une solidité incroyable. La frustration est bien présente lorsque les numéros de cartes ne vont pas dans votre sens. Les numéros des cartes ne vous empêchent pas de faire l’action mais ils peuvent vous empêcher de la bonifier (c’est judicieux et extrêmement malin, malgré les gros mots qu’on peut dire autour de la table lol).

C’est d’ailleurs la première partie où je subis autant les numéros de cartes. J’ai pourtant fait très attention à bien garder les cartes importantes pour moi, mais les chiffres se sont montrés particulièrement durs sur 5 tours [ 30 actions par joueur et par partie, si actions bonifiées évidemment c’est beaucoup plus ]. Autant vous dire que c’est fatal de ne pas jouer la bonification à tous les tours.

Les éloges sur ce jeu n’ont pas changé. Si vous cherchez un euro solide, il sera au dessus de votre pile. Article complet ici

Envie de rejouer ? oui encore !

1–4 joueurs, 14 ans et +, 60–120 Min
Complexité BGG : 3.77 / 5
Auteurs: Marco Canetta, Stefania Niccolini
Illustrateurs: Ulric Maes, David Sitbon
Editeur: Sorry We Are French (jeu offert par l’éditeur)
Règles ici, jeu en version française
Boite offerte l’an dernier par Sorry We Are French
59,90 € chez Ludum59,90 € chez Philibert

Wyrmspan (1 partie à deux joueurs)

Les retours sont extrêmement positifs, c’est pourquoi je me suis jetée dessus, surtout qu’il a été jugé plus gamer que Wingspan.

Malheureusement, c’est la douche froide ! Il y a des influenceurs / créateurs de contenu … que je vais arrêter d’écouter.

Nous avons bien aimé notre partie. Mais la ressemblance avec l’aîné est bien trop proche. Heureusement je n’avais plus Wingspan. Et j’ai les mêmes sensations pour Dune Imperium Uprising. Bien trop proche de son grand frère, je préfère acheter un autre jeu original plutôt que de dépenser davantage pour une copie améliorée d’un jeu existant.

Et malgré toutes les qualités que nous pouvons attribuer à Wyrmspan (mécanique retravaillée / épurée / thématique, dragons magnifiques, excavation de lieux avant d’y attirer un dragon, le côté plus gamer donc plus tendu, plus dynamique …), il ne rentrera pas dans mon top 20 de l’année. Clairement pas. J’en attendais beaucoup (cause avis très positifs) et je trouve par ailleurs que les cartes n’ont rien de plus que Wingspan. Ce qui donne absolument aucune surprise thématique ou petit twist qu’on aurait apprécié. La guilde n’apporte pas grand chose non plus: vue et revue, pas originale.

Bref, partie plaisante mais j’en attendais trop et je n’ai pas envie de rejouer.

Dans la même veine, Earth est clairement devant car il est plus riche (en contenu de cartes…) et plus gratifiant. Et d’ailleurs Evenfall qui comporte moins de cartes est quand même bien au dessus aussi. Du coup, j’ai du mal à comprendre la sortie de Wyrmspan. Ils ont voulu surfer sur la vague Wingspan, donc ouvrons les portes : je voudrai un Ark Nova Dinosaures et celui que j’attends depuis toujours : Star Wars Rebellion version Harry Potter ! 

1–5 joueurs, 14 ans et +, 90 Min
Complexité BGG : 2.76 / 5
Autrice: Connie Vogelmann
Illustratrice: Clémentine Campardou
Editeur: Stonemaier Games (Matagot pour la VF)

Jeu acheté
Disponible en VF chez nos partenaires Ludum, Philibert, Esprit Jeu

Raising Robots (1 partie à 2 joueurs)

Dans la famille des constructions de tableaux je voudrai le thème Robots ! Je vous avais dit c’est le mois des cartes 🙂

Après un Wyrmspan un peu décevant, j’ai eu très peur. Heureusement, le jeu s’est montré intelligent.

Raising Robots vous met dans la peau d’un célèbre inventeur (ils sont trop choux!) qui cherche à rassembler la plus grande collection de robots. À chaque tour, vous choisissez et réalisez simultanément deux actions ou plus : améliorer, assembler, concevoir, fabriquer, recycler. Chaque action est exécutée avec une puissance variable (l’énergie). Cependant, les actions les plus puissantes aideront également vos adversaires.

En effet, durant 8 manches, vous allez:

  • Piocher 2 cartes Energie et placer à côté de chacune d’elles, l’action souhaitée, face cachée.
  • Ensuite tous les joueurs dévoilent leurs actions.
  • Selon la carte énergie, vous pouvez « offrir » aux autres joueurs des énergies supplémentaires (du coup, si eux n’ont pas choisi de faire l’action, ils pourront la faire grâce à ça)

S’en suit du coup les actions dans un ordre précis (et si vous avez le droit de la faire):

  • Améliorer : vous pourrez améliorer votre plateau (retirer un jeton rond pour le placer sur une carte robot ou votre inventeur pour les améliorer donc double amélioration ici proposée : bonus / amélioration de la case source et bonus / amélioration de la case cible)
  • Assembler : ici vous jouez vos robots dans son habitat euh pardon dans sa ligne de production lol et il y a deux coûts proposés : un très cher en énergie mais peu de ressources à dépenser ou un pas cher en énergie mais beaucoup de ressources à dépenser.
  • Concevoir/Fabriquer/Recycler : vous pourrez récupérer quelques ressources ET activer les robots correspondants

J’adore les illustrations et le thème. Même s’il faut admettre que mécaniquement on n’a pas l’impression d’assembler des robots, on est plutôt dans de la récolte et échange de ressources pour les dépenser afin de construire nos robots.

Malgré tout, ça fonctionne parce qu’il n’est pas si simple à jouer et en plus, on a pioché une dizaine de cartes chacune alors que le paquet en contient au moins 120. Donc les possibilités semblent immenses.

Ce qui m’a plu dans le jeu :

  • les choix d’actions sont cornéliens : on améliore ou on va chercher les ressources qui nous manquent? Et puis quelle action je peux jouer sans donner trop de bonus à l’adversaire, mais moi j’aimerai bien ces bonus aussi.
  • la première partie ne permet absolument pas de faire le tour du jeu
  • on ne piochera pas 80 robots, va falloir faire avec ceux qu’on a ou tenter quelques échanges
  • A deux, il y a un joueur fictif pour qui on va piocher 3 cartes Action sur 5 : deux face visible et une face cachée qui sera l’action que pourront faire tous les joueurs avec 2 énergies. Ca fonctionne très bien même si c’est toujours pénible ce 3ème joueur.

Par contre, on joue dans son coin, un peu trop à mon goût. Mais comme beaucoup de jeux de ce type donc rien de choquant non plus.

Envie de parfaire mon score? oh que oui !

1–6 joueurs, 14 ans et +, 60–90 Min
Complexité BGG : 3.24 / 5
Auteurs: Brett Sobol, Seth Van Orden
Illustrateurs: Viktoriya Fajardo, Howard McWilliam

jeu acheté
Editeur: Nauvoo Games (Lucky Duck Games pour la VF en fin d’année 2024)

Roll Player (1 partie à 3 joueurs)

Quand les collègues m’ont parlé de Sagrada, je leur ai proposé de leur faire découvrir Roll Player. Nous avons joué au jeu de base sans les extensions. Et j’y ai retrouvé le même plaisir qu’il y a (trop) longtemps (cause nouveautés).

Dans Roll Player vous remplirez une fiche de personnage à la Donjons & Dragons grâce à un système de draft de dés. Chaque personnage (plateau personnel) comporte des caractéristiques identiques mais on ne doit pas atteindre le même niveau à chacune d’elles. Par exemple on ne va pas demander à un troll d’être intelligent donc sur la caractéristique Intelligence, on ne mettra pas des dés 6.

Ce jeu propose aussi une fois son dé choisi d’acheter des équipements ou des compétences au marché, pour faire évoluer le personnage (pouvoir permanent) mais aussi ses PV (en plus des caractéristiques).

Roll Player propose un jeu bien plus gamer et plus tendu que Sagrada, c’est pourquoi je le préfère. Evidemment on proposera pas Roll Player à tous les types de joueurs  (donc il ne fait pas doublon avec Sagrada qu’on a gardé d’ailleurs). Le jeu a fait sensation autour de la table : le draft de dés a bien fait couiner et les prises de cartes ont ambiancé la partie 

Pour nos prochaines sessions de jeux, on sortira les extensions.

1–4 joueurs, 10 ans et +, 60–120 Min
Weight: 3.00 / 5 (pour l’extension 2)
Auteur: Keith Matejka
Illustrateurs: JJ Ariosa, Luis Francisco, Lucas Ribeiro
Editeur: Thunderworks Games (Intrafin pour la VF)

Disponible chez nos partenaires Ludum, Philibert, Esprit Jeu

Faraway, Hit!, Kikafé, Trio, Skyjo (1 à 3 parties de chaque)

On a pris énormément de plaisir à ressortir Faraway et Kikafé. Gros succès chez nous pour ces deux jeux. Je pense ne pas avoir à les présenter mais sait on jamais si vous cherchez des petits jeux pour cet été.

On s’est offert les goodies Mammouth pour Kikafé car ça faisait longtemps qu’on ne l’avait pas sorti:)

Les jeux dans mon radar

J’ai reçu An Age contrived et Esdras et Néhémie de la part de Pixie Games. J’ai même reçu une belle surprise d’Asmodee que je n’avais pas demandée et qui me fait particulièrement plaisir, j’en parlerai plusieurs fois je pense.

J’ai acquis Galactic Renaissance, Eat Zem All et Tir Na Nog que j’espère jouer rapidement aussi.

Et mon précieux Sankoré (annoncé en VF par Super Meeple) arrive la semaine prochaine (en anglais, impossible d’attendre :p).

Je surveille Terrorscape VF aussi de près et JeuxPayPay va me le faire découvrir normalement cette semaine.

Le mois de Juillet va donc être chargé en jeux si j’arrive à tout boucler (et je serai en vacances donc ça va le faire!!!)

A propos de GeekLette 727 Articles
Pipelette & Geek à temps plein

2 Comments

  1. Evenfall est aussi l’une de mes meilleures découvertes depuis ce début d’année voire la meilleure !
    J’espère qu’une extension arrivera assez vite pour offrir plus de variabilité et pour muscler un peu l’ensemble.
    Curieux de tes retours sur galactic renaissance et sankoré.
    J’ai pris mes distances avec les « influenceurs » qui sont pour la plupart des employés marketing des éditeurs.

    • L’extension Evenfall arrive en octobre en anglais. Du coup la VF va suivre. J’avoue j’ai hâte aussi. Meme si le jeu de base a de quoi faire pour une vingtaine de parties ^^ il est vraiment chouette

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*