Praga Caput Regni : Prague à la maison

1–4 joueurs, 12 ans et +, 30–120 Min
Auteur: Vladimír Suchý
Illustrateur: Milan Vavroň
Editeur: Delicious Games (VF début 2021)
44,90 € chez Philibert en anglais pour le moment

 » Depuis son château de Prague, Charles IV supervise la construction de nouvelles fortifications, un pont sur la rivière Vltava, une université et une cathédrale s’élevant dans les murs du château lui-même. Prague fait déjà partie des plus grandes villes d’Europe. Le roi Charles en fera la capitale d’un empire! « 

Ce pitch c’est les paillettes dans ta vie ? car tu y vois, joueur aguerri, un jeu de gestion ? et bien oui, tu as raison 🙂

Mais je vous arrête de suite sur le côté expert de la chose, Praga s’explique en 10 minutes et se joue en 1h à 2. Donc ceux qui aiment faire fumer leur cerveau devront peut-être attendre un autre jeu… Ceci dit, Praga Caput Regni a tout pour plaire ! Jugez plutôt :

Quelques information sur les règles

Vous disposez de quelques rounds pour faire un max de PV et les stratégies sont multiples.

A votre tour, vous choisissez une tuile sur la roue. Jusque là rien de plus simple ! Mais:

  • Elle est soit payante, soit gratuite soit elle donne quelques PV car trop longtemps boudée par les joueurs.
  • Elle donne une action parmi les deux illustrées
  • Sa position sur la roue donne un bonus utilisable pendant votre tour

Une fois ces 3 éléments entièrement gérés, vous tournez la roue et remettez la tuile prise sur le 1er emplacement rouge, celui le plus à gauche.

Votre tour est donc très rapide et simple à expliquer.

Avant d’expliquer les actions, je voudrai aborder un point important : lorsque vous choisissez une tuile action, ne la prenez pas, référez vous à votre plateau personnel pour suivre l’action choisie, car cette action peut être upgradée.

Si vous prenez la tuile action, vous avez tendance à oublier vos upgrades et bonus éventuels. Donc choisissez l’action, et regardez votre plateau pour bien penser à tout (vos upgrades et technologies gagnés durement).

Ici, vous voyez un plateau action joueur (à gauche) en début de partie et à un plateau action d’un joueur (à droite) en cours de partie. Les actions ont été upgradées et il a une technologie liée à la production de pierre. Donc un conseil : regardez bien tout ça quand vous jouez.

Maintenant voyons les actions :

Deux actions de production

  • Production d’or : soit vous augmentez de 1 votre capacité de production et gagnez 1 or , soit vous produisez de l’or selon votre capacité.
  • Production de pierre : soit vous augmentez de 1 votre capacité de production et gagnez 1 pierre, soit vous produisez de la pierre selon votre capacité.

Chaque ligne de production (Or et Pierre) a 2 effets :

  • Sur la piste => ce sont des bonus obtenus quand vous produisez comme expliqué dans l’exemple où VERT va gagner 5 Ors + 2 PV + le contenu de son token.
  • En haut de la piste => vous gagnez une mini tuile (qui vous permet d’ajouter un bonus à votre production) et vous pouvez aussi gagner un sceau royal (contre quelques ressources, vous pourrez gagner un peu plus de points en fin de partie)

Le sceau royal permet de positionner un de vos cubes sur des zones du plateau pour gagner des PV en fin de partie. Si vous choisissez de gagner des PV selon vos ressources (dans l’exemple ci-dessus ; la pierre), vous payez 2 vitraux noirs et posez votre cube. Personne d’autre peut venir prendre des PV grâce à ses pierres. Si vous n’avez pas de quoi payer, mettez un cube de côté et payez plus tard (mais un joueur peut vous chiper la place entre temps).

Autre précision tellement géniale !

3 actions de prise de tuiles

  • Selon la position de la tuile action que vous avez prise, vous pouvez soit prendre une tuile normale soit une spéciale (avec le S)

Tuiles disponibles selon l’action choisie:

  • Les tuiles « upgrade » (JAUNES), gratuites, vous permettent d’améliorer l’une de vos actions en plaçant la tuile upgradée sur l’illustration correspondant à la même illustration (par exemple si vous upgradez votre production d’or, vous pourrez peut-être gagner une pierre en plus à chaque fois que vous faites cette action donc cette tuile upgrade vient recouvrir l’action de base de production d’Or). Mais en plus:
    • Ces tuiles permettent de monter sur la piste de l’université
    • Sur un à N de ses côtés (je fais appel à vos souvenirs de géométrie!), il peut y avoir un symbole qui se gagne uniquement quand celui-ci sera rejoint par une autre tuile qui comporte le même symbole ou non. Le bonus gagné représente les deux symboles: si vous avez rapprocher 1 PV et 1 or, vous gagnez les 2.
    • Sur les coins, vous avez des symboles rouges qui sont les jetons cathédrale que vous pouvez gagner. En effet, si deux symboles identiques se rejoignent, vous en gagnez 1. Si 3 symboles se rejoignent vous en gagnez 2. Ces tokens apportent des PV selon votre avancée sur la construction de la cathédrale.
  • Les tuiles Murs (GRISES), dont le coût principal est exprimé en pierre, représentent les murs de votre ville et ces tuiles vont se positionner autour de votre plateau.
    • Les symboles bonus sur les côtés et les coins sont les mêmes que pour les upgrades.
    • En plus, vous gagnez (si la tuile l’indique) ce qui est illustré dans l’encart vert + une avancée sur le Hunger Wall (selon le symbole en haut de la tuile). J’expliquerai plus tard cet éléments du jeu très important 🙂
    • En fin de partie, plus vous avez de tuiles murs, plus vous gagnez de points.
  • Les tuiles Bâtiments (ROUGES), dont le coût principal est l’or, représentent les constructions de la ville.
    • Ces tuiles rouges ne se posent pas sur ou à côté de votre plateau, elles se posent sur le plateau de jeu principal, accessible, donc, à tous les joueurs.
    • Il y a deux types de tuiles :
      • celles avec un carré sur lequel vous devez poser un cube au moment de la construction et celles sans ce carré. Les tuiles avec le carré participent au gain de majorité obtenu sur la place qu’elles touchent. Une fois que la place est encerclée, celui qui a le plus participé à son développement (donc a le plus de cubes) gagnent les 2 bonus. Les autres ne gagnent que l’un des bonus (au choix). En cas d’égalité, on va regarder pour qui ça a couté le plus cher. Et s’il y a encore égalité, les joueurs gagnent tous les bonus. Et ensuite, les joueurs récupèrent leurs cubes (bien précieux).
  • Les autres tuiles (sans cube) ne participent pas au gain de majorité mais proposent du coup de gagner parfois quelque chose de bien précieux pour faire avancer votre stratégie.

Comme vous pouvez déjà le constater, comme pour les tuiles murs:

  • Les symboles sur les coins permettent de gagner des jetons bleus et le symbole cathédrale rouge sur la tuile permet d’avancer sur le tableau de la cathédrale.
  • On gagne ce qu’il y a dans l’encart vert.

1 action de Pont

Avant d’arriver au pont, il va falloir franchir 4 paliers sur 6 (2 paliers sont sur le pont). Cette action permet donc d’avancer.

  • Si vous vous trouvez sur le chemin, vous gagnez les bonus indiqués dont l’un nécessite toujours un œuf en échange. Donc prévoyez d’avoir un oeuf avant de choisir l’action « PONT ».
  • Si vous souhaitez accéder aux paliers 5 ou 6, vous devez payer un œuf en échange puis prendre les 3 premières tuiles du palier pour en choisir une et la poser sur le pont (vous gagnez ainsi les ressources du pont que vous recouvrez et le bonus de la tuile). En palier 6, vous avez des tuiles PV de fin de partie, donc vous choisirez celle qui vous apportera le plus de PV évidemment. Et sur cette tuile une fois posée sur le pont, vous y mettrez votre meeple (personne ne peut venir vous voler cette tuile).

Il reste deux choses à expliquer pour que vous fassiez une réelle idée du jeu.

La cathédrale et le Hunger Wall.

Les symboles cathédrale et Hunger Wall, que vous avez sur les tuiles grises et rouges, vous permettent d’avancer sur ces constructions mais pas de monter. Pour monter, il vous faut donner 2 vitraux noirs et or/pierre. Mais à quoi ça sert ?

  • L’avancement sur la piste (grâce au symbole des tuiles) permettent d’augmenter le nombre de PV par jeton associés que vous possédez, vous ne pourrez avancer que 4 fois pour le Hunger Wall et 4 fois pour la cathédrale.
  • La montée sur la piste permet (en dépensant des vitraux noirs + or/pierre selon niveau) d’augmenter son score de fin de partie pour le Hunger Wall mais pour la cathédrale ça permet aussi d’aller chercher une tuile PV de fin de partie (à choisir parmi 3 si vous êtes le premier à monter).

Une dernière précision. Et pas des moindres. Vous ne jouerez qu’une quinzaine de tours par partie… Mais vous pouvez rejouer en dépensant un vitrail doré ET un vitrail noir ou doré. Par contre, vous choisissez une action de votre plateau (et non pas une tuile de la roue avec tous les bonus associés). Les vitraux dorés peuvent être gagnés sur les ressources possédées (à 8, vous en gagnez un), sur le chemin du pont, sur les places… Mais ils sont très rares.

Croyez-moi… la gestion de ces vitraux peut vous valoir la victoire… gros dilemme entre dépenser 2 vitraux noirs pour monter sur le Hunger WALL ou la Cathédrale ou bien en garder pour rejouer, que ferez-vous ?

Notre avis

Les plus

  • Peu original mais la machine est tellement bien huilée et différente des autres jeux que l’on prend un réel plaisir à jouer : prise de tuiles sur une roue qui tourne, l’action du pont est excellente, Cathédrale / Hunger wall parfaitement bien dosés entre jetons à acquérir et avancement sur ces pistes.
  • Mécaniquement simple à jouer, casse tête à jouer
  • Le thème est pas trop mal rendu (il y a même l’anecdote de fourniture des œufs pour le pont)
  • Il se joue en 1 heure à 2 pour un bon casse tête. 2h à 4.
  • On apprécie fortement les combos que l’on réussit à faire : on peut rejouer si on dépense des vitraux, du coup faut le faire au bon moment.
  • Le timing est précieux dans ce jeu d’où la nécessité de bien calculer ce qui va arriver pour vous et quel serait le meilleur coup à court ou moyen terme
  • Les éléments s’imbriquent parfaitement : les murs pour monter sur le tableau du Hunger Wall mais les bâtiments pour obtenir les jetons liés à ce Hunger Wall. Du coup faut savoir où jouer et quand.
  • On est content que l’auteur ait abandonné l’idée de scorer les ressources (on se souvient tous que, dans le jeu Underwater cities, on passe 10 minutes à scorer nos jetons mdr). Or là, dans Praga, pour les scorer, faudra être allé chercher le sceau concerné et en plus ça ne prend pas 10 minutes de les compter.
  • Justement parlons des sceaux (PV de fin de partie), il n’y a qu’une seule place… à 4 la course est lancée !!!!
  • Ce jeu est frustrant car il y a beaucoup de choses à faire mais il faut pas perdre de vue son objectif fixé, de multiples stratégies vont vous faire papillonner et perdre la partie. Vous ne pourrez pas être partout.
  • Aucun texte en anglais sur le matériel

Les moins

  • Pas vraiment immersif, on vise les PV et la progression plutôt que le thème
  • Aide de jeu inutile car incomplète
  • Le plateau est clairement surdimensionné par rapport à ce qu’il apporte et du coup le manque de lisibilité s’en ressent mais on s’y fait vite quand même
  • Les éléments 3D sont inutiles sauf le pont

Pour conclure, je préfère Underwater Cities du même auteur, mon chouchou que j’ai suivi dès le proto, mais pas de beaucoup 🙂 car l’auteur s’en sort particulièrement bien ; le jeu propose un équilibre parfait entre toutes les stratégies possibles puis les parties sont dynamiques et tendues alors que les règles sont simples à assimiler, même si on a un pied dans le jeu expert. Je pense que la force de ce jeu est là : rapide à expliquer (sans pour autant oublier les détails), difficile à jouer, de fortes interactions où il faut être le premier à choper les choses mais aussi savoir anticiper / préparer son prochain coup et puis les éléments s’emboitent parfaitement. Le fun est par contre présent uniquement sur les combo qu’on réussit à faire, pas sur le thème et l’immersion. Mais ça reste un vrai bon jeu expert et non pas un OK Games. On a très envie d’y rejouer, même après nos 6 parties dont 5 à 2 joueurs et une partie à 4 joueurs. Le jeu n’est donc pas près de quitter la ludothèque.

Uniquement en anglais pour le moment, ne va pas tarder en VF ( début 2021 )

A propos de GeekLette 636 Articles
Pipelette & Geek à temps plein

5 Comments

  1. Merci pour cette présentation qui donne bien envie : l’un des jeux que j’attends le plus (avec Glory). La VO est malheureusement épuisée partout, je vais tépigner d’impatience pour la VF.
    Note : petite erreur de typo pour la description de la tuile de production de pierre (pierre au lieu d’or).

Répondre à Arnyanka Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*