En vacances: coup de frein sur le jeu « expert » mais on joue en famille!

L’été, c’est la période par excellence propice aux moments en famille, sauf pour ceux qui ont craqué pendant le confinement et sont déjà partis pour un tour du monde en solitaire, traversée de l’atlantique à la rame, retraite dans un monastère tibétain, trek au pôle nord (cochez au choix, plusieurs sont possibles!)

Problème : impossible de coucher sa progéniture/ ses neveux ou les enfants des copains à 21h en prétextant l’école du lendemain pour sortir des jeux experts à tout va !

Solution : abandonner les enfants sur un aire d’autoroute à la première occasion : immoral et risqué , voyons !

Ou proposer des jeux qui, s’ils n’ont pas la carrure d’un Maracaibo (dans notre top « expert »* actuellement) , nous font également passer un bon moment ludique.

* expert est utilisé ici par facilité de langage et simplicité dans l’écriture mais pas de débat philosophique, on peut appeler ça « gros jeux » , bon connaisseur ou tout autre terme vous convenant à l’exception de l’expression « jeu pour adulte » qui peut porter à confusion…

Voici pèle-mêle et sans aucune logique dans leur énumération les jeux que nous sortons actuellement en famille sans traîner des pieds  :

Machi-koro (Minivilles en français) Legacy

2–4 joueurs, 10 ans et +, 30–45 Min
Auteurs: Rob Daviau, JR Honeycutt, Masao Suganuma
Illustrateurs: Noboru Hotta, Jason D. Kingsley, Stevo Torres
Editeurs: Pandasaurus Games (Edge/Asmodee pour la VF)
44,95 € en VF chez Philibert

10 scénarios de 30/40 mns environ

Minivilles c’est une grande histoire d’amour chez mes enfants depuis plusieurs années et probablement le jeu auquel ils ont le plus joué. Nous avons tout naturellement sauté sur l’occasion de tester sa version retouchée et legacy en famille. Le système Legacy est d’ailleurs mis en place par le papa de Risk Legacy et Pandemic Legacy, ça intrigue notre curiosité ludique…

Sans spoil !

Une boite qui a bien grossi (le prix aussi d’ailleurs), de nouvelles cartes reprenant le style d’illustrations Minivilles, des plateaux individuels, et des boites surprises, voilà ce que l’on découvre en dépunchant Machi Koro. La boîte a suscité l’enthousiasme à réception (elle était fortement attendue car précommandée depuis quelques mois déjà).

Premier constat, il s’agit d’un jeu totalement indépendant, nul besoin de la version Miniville pour y jouer. (Oui, j’ai cru à un moment qu’il s’agissait d’une grosse extension pour le jeu de base).

10 parties nous sont proposées pour découvrir cette île mystérieuse et fantastique, en incarnant le maire d’une de ses villes qui participe à la course au développement de sa cité. Entre chaque partie tout est remis à zéro et une nouvelle mise en place avec de probables changements est faite. La 11eme partie est rejouable indéfiniment.

Impossible de rentrer dans les détails sans trop en dire mais de façon globale:

  • le jeu conserve les mêmes grandes règles  : être le 1er à bâtir sa ville grâce aux lancers de dés en débloquant des monuments et en achetant des bâtiments.
  • une nouveauté : le bâtiment communautaire, auquel l’ensemble des joueurs doit participer (donc pas de victoire sans être passé à la caisse pour le bienfait de tous, on est pas à Levallois ici!).
  • une présentation est faite à chaque début de partie pour en apprendre plus sur Machi Koro, les parties nous semblent bien plus courtes et dynamiques que pour la version Minivilles .

Premier constat : les enfants accrochent à mort : être le 1er pour lire la suite de l’aventure, faire les choix pour la suite lorsqu’ils se présentent et ouvrir les boites mystères ça motive ! Côté parent, c’est un moment familial très agréable malgré la présence de ces *********** dés et sans prise de tête aucune.

Je le conseillerais bien évidemment aux familles n’ayant pas Minivilles, la découverte n’en sera que plus grande et agréable. Pour les autres, il y a forcément des airs de déjà-vu mais on est pas à l’abri de surprises que nous espérons exponentielles (notre campagne est en cours).

Ce qui nous plaît en tant « qu’experts » ? Ben , on va pas se mentir, y a rien d’expert dans la façon de jouer et je ne ferai pas de parties sans les enfants autour de la table mais c’est fun et le côté legacy ravive l’intérêt à chaque fin de partie.

Dice Forge 

2–4 joueurs, 10 ans et +, 45 minutes
Auteur: Régis Bonnessée
Illustrateur: Biboun
Editeur: Libellud
35,90 en VF chez Philibert (une extension disponible aussi en VF à 26,90 €)

Encore des dés ! J’apprécie ce type de jeu : l’aléatoire des lancers lisse les différences de niveaux entre joueurs et laisse largement la place à tout le monde. Et en même temps, il faut bien recruter ses héros et choisir les bonnes faces à forger, il y a un réel intérêt dans les tours. Un familial+ clairement sympa, beau, bref aucun problème pour le sortir. À partir de 8/9 ans en version de base et quand les enfants sont un peu plus grands, on rajoute l’extension pour plus de diversité. Dice Forge a participé à pas mal d’après-midi de confinement, et il va clairement être de la partie pour nos congés estivaux.

Ce qui nous plaît en tant « qu’experts » ? la rejouabilité, et la recherche de combos de cartes efficaces que l’extension renouvelle encore plus !

Room 25

1–6 joueurs, 13 ans et +, 30 Min
Auteur: François Rouzé
Illustrateurs: Daniel Balage, Camille Durand-Kriegel, François Rouzé
Editeur: Matagot
29,90 en VF chez Philibert (des extensions disponibles aussi)
A noter la nouvelle édition Ultimate dont les précommandes devraient être possibles pour la fin de l’année

Votre gentille descendance pousse à bout notre patience : avec Room 25 , vous avez toute latitude pour vous venger et vous en débarrasser de façon machiavélique : et hop une pichenette pour aller explorer la salle d’à côté !

Revers de la médaille : ce pourrait bien être eux qui pourraient s’occuper de vous et vous faire passer un sale quart d’heure !

Principe du jeu: c’est marqué dessus: courir, survivre et s’échapper. Les règles s’expliquent rapidement une fois le mode de jeu choisi:

  • Suspicion: les gardiens sont infiltrés et vont nous empêcher de nous échapper à temps, une partie à rôle cachés,
  • Mode compétition: 2 à 3 joueurs maxi: chaque joueur joue 2 prisonniers et se battent les uns contre les autres,
  • par équipe: chaque joueur joue un prisonnier mais appartient à une équipe dont les membres doivent tous s’échapper pour revendiquer la victoire
  • mode solo: (jamais joué) je joueur joue 4 prisonniers à tour de rôle et 8 tours de jeu maxi pour gagner.

Ce qui nous plaît en tant «  que gros joueurs » ?  » la tension, la trahison et le côté opportuniste lors de l’apparition des salles. Et les différents modes proposés qui renouvellent un peu les parties. Nous n’avons pas les extensions mais je serais curieuse de tester l’escape room.

The Crew, en quête de la 9ème planète

2–5 joueurs, 10 ans et +, 20 Min
Auteur: Thomas Sing
Illustrateur: Marco Armbruster
Editeur: KOSMOS (Iello pour la VF)
13 en VF chez Philibert

Le jeu de pli à la mode du moment ! Il revient très vite dans les boutiques avec son succès affiché au Spiel des jahres!

On va jouer clairement avec des grands enfants ou les adultes de la famille, les missions vont vite devenir trop complexes pour les moins de 10/12 ans. Mais ça fonctionne bien pour un jeu coopératif (genre que je n’affectionne pas particulièrement) et son gros avantage et de pouvoir se jouer très vite et pour le temps que l’on souhaite : 10 mns , 30 mns, toute la soirée…. Côté réflexion et analyse, on est servis : certaines configurations seront plus faciles que d’autres mais à chaque fois, on réfléchit, juge,jauge et observe le jeu pour arriver jusqu’au bout et on se rêve à la 50eme mission et à l’épilogue de l’aventure.

Mention spéciale au livret de règles extrêmement bien pensé, il est très malin pour vite repérer les points essentiels des règles et très complet pour noter notre progression puisqu’on peut noter la progression de plusieurs équipages en parallèle.

Cela va certainement vous rappeler des soirées de tarot ou belote en famille/ entre amis mais pas que, et il va probablement nous permettre de convertir certains adeptes des jeux de cartes aux jeu de société moderne, le tout pour moins de 15 €.

Bref, the crew a su se faire une place dans notre été 2020 !

Ce qui nous plaît en tant « que gros joueurs» ? Le challenge, certaines missions sont déjà un véritable casse-tête entre « grands » alors avec les enfants, c’est puissance 10. Arriver au bout en famille relève de l’utopie mais tant qu’ils s’amusent et se prennent au jeu, on avance… à notre rythme !

Doodle island

1–5 joueurs, 10 ans et +, 40 Min
Auteurs: Eilif Svensson, Kristian Amundsen Østby
Illustrateur: Xavier Gueniffey Durin
Editeur: Superlude Éditions
14,95 en VF chez Philibert

Envie de grand large d’air marin voire de marinière? doodle island est fait pour vous! il ressort très ponctuellement et en vacances chez nous mais toujours avec une envie d’y revenir. Il s’agit d’un très beau roll&write dans lequel les joueurs pirates en herbe écument les mers pour s’enrichir et gagner en célébrité. le principe: tracer son parcours sur la carte en fonction du choix de dés qui nous indique les coordonnées de notre position (super moyen de faire bosser le principe des coordonnées aux moussaillons!).

Ce qui nous plait en tant « que gros joueurs »? les 2 modes de jeu qui rajoutent du piment (mer aux trésors en mode plus facile, un peu plus difficile pour la mer des monstres car disparition du dés joker! et le challenge du score en fonction des pièces d’or reçues (moussaillon? capitaine? loup de mer ou roi des pirates!à voire le fait de décrocher un exploit!

Deep Sea Aventure 

2–6 joueurs, 8 ans et +, 30 Min
Auteurs: Jun Sasaki, Goro Sasaki
Editeur: Oink Games (Pixie Games pour la VF)
18 € en VF chez Philibert

Notre plus petit jeu à transporter mais je ne refuse jamais une partie. Il est simple, beau et épuré. Il fonctionne sur n’importe quel coin de table. Le stop ou encore , c’est vraiment marrant en famille et suscite toujours son lot de remarques, tentatives de négociation/ intimidation/ trahison…

Ce qui nous plaît en tant « qu’experts » ? La simplicité du jeu, la tension lors de chaque remontée dans notre sous marin et les points cachés jusqu’au bout qui peuvent réveler quelques surprises!

Tiny Epic Galaxies 

1–5 joueurs, 14 ans et +, 30–45 Min
Auteur: Scott Almes
Illustrateurs: William Bricker, Benjamin Shulman
Editeur: Gamelyn Games (Pixie Games pour la VF)
26,90 € en VF chez Philibert

Il ne prend pas de place lors des déplacements et assure carrément à divertir tout le monde sans qu’on s’ennuie autour de la table. Parties normalement pas trop longues, lancer de dés et décoller en mode exploration, course effrénée pour coloniser les planètes, il peut vite y avoir des regards en biais autour de la table quand la même planète est convoitée, surtout si la partie se joue vite et nerveusement.

C’est le seul « tiny » que nous possédons et que nous conservons ! Les vacances sont clairement le moment de prédilection pour jouer à ce type de jeu.

Ce qui nous plaît en tant « qu’experts » ? L’optimisation des dés et de leur placement pour arriver à prendre suffisamment d’avance sur les planètes convoitées. Et en même temps, ça reste des **** dés.

Au final, je ne vous cache pas que le naturel revient vite au galop et que si nos parties sont moins fréquentes, nous n’hésitons pas malgré tout à nous octroyer une pause gros jeu bien méritée…

Alors bonnes vacances à tous et jouez en famille !

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*