FIJ 2020 de Cannes : Debrief final

Article co rédigé avec VIR

Quelques chiffres avant de commencer et un remerciement immense aux organisateurs sans qui le festival ne serait pas aussi génial !

https://twitter.com/fijcannes/status/1231665248203083776

Lors de notre trajet du retour, nous avons beaucoup discuté du festival et de nos constats. Les paupières qui tombent, la tête lourde, les gestes au ralenti, nous avons réussi le tour de force de résumer notre festival.

Ligne éditoriale

La nouvelle ligne éditoriale est très bien accueillie par le public comme par les professionnels ainsi que nos lecteurs experts. Et nous en sommes ravis.

Pour rappel, le blog GeekLette s’est spécialisé dans les jeux de société experts et la team garde son statut de joueurs (et non de journalistes). Nous avons donc essayé de jouer le plus possible sur le festival pour vous parler des jeux.

Depuis quelques temps, nous avons mis en place un partenariat avec Hina de Carnet des Geekeries pour recommander son blog aux joueurs plus casuals, plus familiaux qui  consultent le blog GeekLette. Les deux blogs restent donc totalement indépendants. Pour être plus claire, c’est un échange de liens parce qu’on adore ce qu’elle fait. On a même acheté un jeu (Baron Voodoo) qu’elle a recommandé durant le festival 

Jeux experts

Toutes les parties de jeux experts (ou parfois connaisseurs) auxquelles nous avons jouées ont été TOUTES accompagnées par une excellente explication des règles :

  • Daimyo (notre coup de coeur du salon)
  • Trismegistus (avec en plus, une aide de jeu précieuse conçue par Jef notre animateur pro de l’explication),
  • Zone-A (par le traducteur du jeu lui-même),
  • Vicomtes (par le traducteur du jeu lui-même aussi, et avec qui on a dîné le soir),
  • The Belgian Beer Race, qui nous titillait depuis quelques jours suite aux échanges sur les réseaux sociaux, on a bien fait de s’arrêter !!!
  • Demeter (par l’auteur lui-même qui fait partie de la Team SWAF, l’éditeur)

Un énorme merci à eux pour l’accueil, l’explication, les réponses aux questions durant la partie, leur sympathie.

Concernant les parties de jeux un peu plus familiaux, les explications de règles étaient clairement inégales et du coup, ça laisse peu de chances au jeu de perdurer dans notre groupe de joueurs.

Avis

Lors des debriefs journaliers (Jour 1, Jour 2, Jour 3), des avis à chaud vous ont été donnés. Après une seule partie ou même quelques tours joués. Il faut donc vous faire votre avis ou attendre que nous ayons joué plusieurs parties 🙂 Les avis sont très personnels, cela vous donne une idée de la mécanique, de l’ambiance autour du jeu, de ce qu’on a aimé / pas aimé. Ce que nous n’avons pas aimé peut très bien vous inciter à y jouer.

Zone-A devrait être un vrai succès auprès de joueurs qui souhaitent jouer à un jeu post apo / chaotique un soir entre potes. Le jeu fait clairement le boulot et les événements / secrets sont une surprise sans cesse renouvelée ; on se les prend en pleine poire avec des rires (jaunes ou pas haha) ou on arrive à surmonter l’événement avec fierté. L’immersion est très bien rendue. On s’attendait juste à un gros jeu de gestion avec dépouillement des uns, alliances avec les autres, plein de ressources, et peu d’aléatoire, ce qui n’est pas le cas. C’est donc entièrement ma faute et j’aurai du lire l’ensemble des règles en détail pour vite remarquer que ce n’était pas pour nous. Et puis, la durée de partie est très longue. On a fait 1h30 avec réduction des conditions de fin et on n’a pas réussi les derniers tests du sarcophage de la centrale. Par ailleurs, les joueurs plus casuals mais connaisseurs quand même, avec qui on a joué, ont beaucoup aimé. Donc, je le redis, seul votre avis compte! Vous pourrez lire tout et n’importe quoi, les goûts et les couleurs ; ça s’explique pas.

Nouveautés Expert

On a peut-être raté quelques actualités? Mais des nouveautés experts achetables sur le salon se comptaient sur les doigts d’une main… On espère que l’an prochain, quelques éditeurs pensent à nous en terme de sorties. Essen c’est bien, on est d’accord, mais vu le peu de nouveautés sur le FIJ, autant combler un petit vide non? Les joueurs experts/connaisseurs sont là aussi, dites le en commentaireeeee 🙂

le party game qu’il ne fallait pas raté à Cannes cette année

Concernant les prototypes, le FIJ est l’occasion de tester ce qui va sortir cette année et beaucoup d’éditeurs / auteurs ont sorti leurs boites à peine terminées pour l’occasion. C’est un vrai moment d’échange, je pense aussi au proto lab et au off. Les proto sont très attendus par les joueurs, nous compris, surtout les futurs Kickstarter pour ne citer que ce type de jeu.

Petite pensée pour la team Hybris dont le jeu avait vraiment l’air sympa (photo de leur FB)

Rencontres

Cette année on a très peu visité les show rooms et vu les éditeurs / auteurs parce que les autres médias couvrent bien mieux l’événement que nous : Tric Trac, Ludovox, Proxi Jeux. Pas besoin de plus, hormis peut-être un résumé? Celui qui résume les vidéos live et podcasts fera fureur sur sa page lol (avis aux intéressés!)

Nous nous sommes concentrées principalement sur notre ligne éditoriale et avons donc plutôt joué que papoté et pris des news.

Du coup, nous avons rencontré plus de personnes qui agissent en coulisses que d’éditeurs / auteurs. Jugez vous même :

  • 2 traducteurs officiels :
    • Antoine de Transludis (toulousain!!!) qui nous a très bien expliqué les règles de Zone-A . On lui doit aussi The One Hundred Torii, Empire du Nord, et je ne peux pas tout citer car en 2019 il a traduit 53 règles de jeux.
    • Jean Dorthe à qui l’on doit la gamme des Garphill Games chez Pixie et plus encore j’imagine.
  • Yoel de Philibert ; sacré personnage au débit impressionnant, heureusement j’avais l’habitude avec un collègue haha Il nous disait d’aller tester tel ou tel jeu … sauf qu’on a carrément loupé les tables à chaque fois.
  • Une partie de l’équipe du diamant d’or (Anne Cat et Dimitri) ; un de nos meilleurs moments car on suit de près les avis du Diamant d’Or.
  • Charles Chevallier qu’on a essayé de soudoyer pour avoir des informations sur Abyss Wars. Mais c’est grâce à lui qu’on a si bien mangé donc on n’a pas sorti le grand jeu ! Le Grain de Sel sur Cannes fait des boboun à tomber !!
  • La team Proxi Jeux avec Tuin (toulousain en puissance) et Polgara que je n’avais jamais vue ; marrant de mettre des visages sur les voix qu’on entend souvent. Fendoel et Cyrus sont des vieux de la vieille que je connaissais déjà, tout comme Benofx 🙂 Ça nous a fait plaisir de vous voir.
  • Mythic Games et Thyl Games ont partagé notre table samedi soir (euh en fait c’est plutôt l’inverse) et malgré le bruit ambiant du restaurant, on a beaucoup discuté avec eux les personnes assises à côté de nous, on était les derniers à quitter la table sur les 25 personnes présentes. Des joueurs passionnés, professionnels et d’une richesse d’échange incroyable. Merci pour la soirée, surtout à Peps, qui ne pouvait que sourire avec une extinction de voix hahaha

Stand préféré

Le stand de Tric Trac, vraiment superbe !!! Voyez par vous même 🙂

Et non, ce n’est pas pour éviter de choisir un éditeur mais s’il fallait choisir un stand éditeur, on aurait forcément parlé de Ankama (aucune surprise pour vous du coup!)

As d’or

Une sélection aux petits oignons, des gagnants agréablement surprenants, un vent de fraîcheur sur la cérémonie comme sur la sélection d’ailleurs, tout était réuni pour passer un excellent moment et féliciter les gagnants.

Une mention spéciale à l’équipe de Es-tu Games? rencontrée sur le salon et avec qui nous avons pu échanger très rapidement pour les remercier d’avoir passé une excellente soirée As d’Or, et d’avoir tenu parole sur la durée de la cérémonie. Et c’est là qu’on dit qu’on aurait aimé que ça dure plus longtemps? ok je sors…

Organisation

Nous n’avons eu aucun problème sur le salon en terme d’organisation, de manque, d’attente, … évidemment il y a du monde mais j’ai trouvé que les entrées dans le festival étaient moins longues. Bref, aucun point d’ombre.

On confirme totalement la nécessité d’avoir une journée pro pour découvrir le festival (stands, éditeurs, jeux présentés, prendre des jolies photos) Gégé vous prépare un reportage photos d’ailleurs.

Gégé qui s’éclate avec son appareil photo, sans gêner les joueurs

Du coup, hors journée pro, on commence à être à l’étroit vu le succès du festival que nous espérons toujours grandissant (110 000 visiteurs cette année). Heureusement, nous avons fait en sorte d’être assises le samedi pour éviter la foule, ceci dit les soirs du festival, pour jouer, seul notre appartement était vide haha. Les salles disponibles de l’Atlantic (un hôtel à Essen) nous manquent un peu à Cannes. Mais vu le dynamisme et le changement actuel, j’imagine que ça doit déjà faire partie des évolutions possibles (certainement pas prioritaires ceci dit et ce serait normal).

On a vraiment hâte de voir comment va évoluer le FIJ après toutes ces années. Il y a 110 000 visiteurs, certes, mais on a l’impression d’être en famille. Vivement l’an prochain. On est mercredi, et la Team ne redescend pas, la reprise a été très dure cette année.

Si Cannes avait duré 7 jours

On aurait forcément passé plus de temps avec Bruno Cathala, forcément passé plus de temps avec les copains (Pat 😊 on t’a pas assez vu), ça aurait même été chouette que ça dure 7 jours mais vu la fatigue, on serait tous morts d’épuisement !

On aurait aussi forcément joué à plus de jeux dont the Loop chez Catch’up Games (le matériel fait énormément envie) et Hybris en proto, Humanity chez Bombyx, Endeavor chez Super Meeple, l’île aux chats pour la famille, Troyes Dice chez Pearl Games, extension roll player et cartographer, Paladins chez Pixie, Namiji chez Funforge, Watergate chez Iello, et même Enchanters chez Mythic etc

Bref, plein de bons jeux à découvrir encore, et tant mieux, ça fait partie de la richesse de ce « monde de jeux » (cf. Air connu de Es-tu Games ?!!!) 

Un remerciement spécial à Gégé et Vir avec qui j’ai passé trois jours fabuleux. Vir avec son humour et toujours partante pour tout, Gégé avec son sourire et son œil avisé dans l’appareil photo. 3 jours qui auraient du être parfaits avec la présence d’Angie qu’on a laissé à la maison car malade. Ce n’est que partie remise.

Et puis, celui qui m’a permis de retrouver le FIJ de mes souvenirs, c’est Pat (big huggggggg – free aussi :p )

Merci aux organisateurs du FIJ, de nous permettre chaque année de nous retrouver entre passionnés et professionnels.

A propos de GeekLette 606 Articles
Pipelette & Geek à temps plein

7 Comments

  1. Joli bilan c’était une bien belle édition. Nous c’était festival en famille,donc exit les gros jeux mais on a quand même réussi à se garder du temps pour tester WATERGATE et repartir avec une boite sous le coude,et tester le proto de MEEPLELAND . Ah si,je garderais une phrase pour resumer : TACO CHAT BOUC CHEESE PIZZA !!! On est pas partygame à la base mais la 9n a craqué

  2. Merci pour ce bilan ! Ca fait plaisir de pouvoir suivre à distance ce qui se passe là bas :).

    J’espère pouvoir craquer l’année prochaine pour m’y rendre pour la première fois !

  3. Ça m’a fait plaisir de vous croiser également ! Même si on a pas vraiment eu le temps de papoter. Mais Cannes c’est un peu la course quand même 😀
    La prochaine fois sur un autre festival peut-être 😉

  4. Ahah, ma team était juste placée derrière vous dans la pizzeria du samedi soir (quand on porte un sweat avec son avatar dessus, c’est facile à repérer (^o^)) et c’est vrai qu’il y avait un bruit assourdissant dans cette salle mais bon, vu la quantité de monde, c’était pas étonnant.

  5. Allez le fij2021 je fais les vaccins grippe etc je me bourre de propolis et vitamines je m enferme 2 semaines avant sans côtoyer les microbes et je serai là promis

Répondre à Benoit Ventre Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*