FUJI, un coopératif exigeant avec un petit goût de reviens-y!

Une fois n’est pas coutume même si les jeux en coop’ ne font pas parties de nos préférés, on se laisse tenter et on teste pour vous…

Conquises par notre passage à la table de Couleurs de Paris, nous enchaînons, toujours sur le stand de Super Meeple, sur une partie de FUJI (un jeu de Wolfgang WARSCH), leur nouvel opus, déjà repéré par Geeklette. Le but est simple : fuir la montagne sacrée et rallier tous ensemble le village avant l’éruption totale du Mont Fuji.

 

Une mécanique originale pour servir un jeu au thème immersif où la tension est omniprésente !

Tous les joueurs lancent leurs dés, que l’on tient soigneusement cachés derrière un paravent, et annoncent aux autres la carte qu’il souhaite atteindre sur le chemin de retour au village salvateur. Petite précision, les cartes nécessitent un type de dés particuliers pour être ralliées. Il faut impérativement avoir le plus haut score par rapport à ses voisins de table pour pouvoir faire le déplacement. Cela discute beaucoup autour de la table, car  la même tuile de destination ne peut pas être choisie par plusieurs joueurs, et à ce stade, relancer ses dés reste possible… mais dangereux.

Des cartes-objet, utilisables à certaines phases viennent agrémenter le tout. Une fois tous les déplacements résolus, une nouvelle carte éruption du volcan est retournée et la fuite continue… Chance et tactique devront s’unir pour ne pas périr trop vite et espérer pourquoi pas échapper à la mort…

Ce coopératif intelligent évite l’effet leader tant redouté sur ce type de jeu, chaque joueur reste seul maître de ses choix de déplacement en fonction de son jet de dés.

Autre aspect intéressant, la gestion de la fatigue des joueurs, en fonction du différentiel entre les jets des joueurs directement voisins de table, ce qui  n’a l’air de rien mais peut rapidement compliquer la situation… déjà bien délicate !

 

Différents niveaux de complexité existent, et au premier niveau, nous devons avouer notre échec à fuir la catastrophe, un compagnon d’infortune laissé en arrière ayant été rattrapé par la coulée de lave fatale du Fuji-san… Ce qui reste assez fréquent pour une première partie selon les animateurs du stand.

Les illustrations sont très travaillées, et si nous ne sommes pas spécialement fans des coopératifs à la base, nous ne rechignerions pas à retenter notre chance et défier de nouveau le sommet nippon mais pour cela il faudra encore attendre le mois d’Avril 2019, même s’il est déjà disponible en précommande pour 29,90 € !

 

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*