Decrypto VS Codenames

Article écrit par BDPhilou

Duel de titans : Decrypto Vs Codenames !

 DecryptoCodenames
AuteurThomas Dagenais-LespéranceVlaada Chvatil
Illustrateur(s)NilsS.Gantiez, T. Kučerovský
Éditeur et/ou distributeur francophoneScorpion MasquéIello
Nombre de joueurs3 à 8 3 à xx
Durée30 minutes15 minutes
Age minimum des joueurs12 ans12 ans
Prix17,90 euros17,90 euros chacune des versions
RemarquesSuper matosBeaucoup de cartes et existe en version image et duo (ce dernier pour jouer à 2)

Cher(e)s lectrices et lecteurs, depuis l’excellent « Linq« , peu de jeux de communication m’avaient intéressé. Jusqu’au jour où est apparu le génialissime Codenames qui a été un véritable raz-de-marée justifié au niveau de ses ventes mondiales. Le jeu a même fait l’objet d’une version « Pictures » et « Duo » (ma préférée !). A cela s’ajoute des versions Disney et même Marvel… A quand une version Hello Kitty ou Bob l’éponge ? Je suis impatient 😉 Mais voilà que depuis quelques semaines un challenger de choix vient provoquer le géant sur son piédestal : Décrypto ! Je vous propose donc un match au sommet pour déterminer quel est le meilleur jeu de communication :

  • A ma droite, le champion toutes catégories en titre, j’ai nommé Codenames alias « Monsieur 2 millions de ventes dans le monde ! »
  • A ma gauche, le challenger venu du grand froid Canadien : « Decrypto ».

Lequel des deux remportera le titre de jeu de meilleur jeu communication ?

Que le match commence !

1er Round : Code Names et Décrypto, comment ça marche ?

Codenames :

On place au centre de la table des cartes composées d’un seul mot (ou image sur la version images lol) sur chacune d’elle. Elles forment un carré de 5 par 5. Chacune des deux équipes est composée d’une personne devant faire deviner des mots imposés à son ou ses coéquipiers. Ces mots sont identifiés sur une carte « Clé » posée sur un support vertical et visible uniquement des joueurs tentant de faire deviner les mots (8 ou 9 mots par équipe).

A son tour, ce joueur va devoir donner un mot et un chiffre. Le chiffre annonce la quantité de mots qu’il souhaite faire deviner. Le mot est un dénominateur commun à plusieurs cartes recherchées. Par exemple, pour tenter de faire deviner à ses coéquipiers les mots : « Odeur », « Sphinx » et « Poumon », le joueur peut annoncer « Nez en 3 ». Les coéquipiers vont alors désigner un à un les 3 mots qu’ils pensent être associés à cet indice. Chaque bonne réponse est recouverte d’une tuile à la couleur de l’équipe. Si tous les mots recherchés sont identifiés, c’est au tour de l’équipe adverse. Le tour s’achève également si les coéquipiers désignent une mauvaise carte appartenant à l’équipe adverse ou à personne. Attention cependant, une équipe peut perdre immédiatement si elle désigne l’unique carte « assassin ». La 1ère équipe à avoir réussi à faire deviner la totalité de ses mots, remporte la partie.

 

Decrypto :

Dans ce jeu, chaque équipe se fait face. Chacune d’elle dispose d’un paravent dans lequel 4 cartes sont enfichées et laisse apparaitre -par un astucieux système de transparence- 4 mots.

 

Chacun d’eux à un chiffre associé 1, 2, 3 ou 4. Lors du 1er round, un seul membre de chaque équipe va prendre une carte code contenant 3 chiffres (par exemple : 1.4.2.). Il doit alors écrire sur un feuillet prévu à cet effet, 3 mots, expression ou même réaliser un mime pour que ses coéquipiers comprennent quels mots sont en relation avec ces 3 indices et ainsi en déduire le fameux code. Les 2 équipes réalisent ce 1er round en même temps.

Les équipes disent ensuite à haute voix les 3 indices puis le code qu’elles pensent avoir trouvé. Il est très important que chaque équipe note les mots et les codes trouvés. On révèle ensuite la carte code de chaque équipe pour savoir s’il s’agissait du bon.

Dès le 2ème round, la partie commence « réellement ». En effet, dès cet instant, en plus des étapes déjà présentées, les équipes vont pouvoir, à l’aide des indices qui s’accumulent au fil des round, essayer de trouver le code chiffré de l’équipe adverse. Si c’est le cas, elle remporte immédiatement un jeton « Interception ». Dès qu’une équipe en possède 2, elle gagne la partie. Mais attention, si une même équipe ne trouve pas son propre code, elle récupère un jeton « Malentendu ». Dès qu’une équipe en possède 2, elle perd la partie.

 

2ème round : Pourquoi c’est bien ?

Codenames :

Tout le sel du jeu se savoure dans le fait de prendre des risques. Si vous cherchez à ne faire deviner qu’un ou deux mots par tour, vous allez vite être distancés par l’équipe adverse. Il faut donc essayer autant que possible d’en faire deviner un maximum en une seule fois. Le tout en évitant d’être trop proche de définition liées aux mots recherchés par l’équipe adverse ou -pire- par l’assassin ! Sans compter que parfois ce qui semble évident pour certains est totalement décalé voir hors sujet pour d’autres. De belles tranches de rires en perspective.

Decrypto :

Tout le fun du jeu consiste pour les membres d’une même équipe à utiliser des indices qui mettent le plus possible leurs adversaires dans le brouillard. Mais, à force de chercher des points communs saugrenus, il arrive fréquemment que vos propres coéquipiers soient complètement perdus et donnent un mauvais code… alors que vos adversaires trouvent le bon : Grand moment de rigolade ludique.

Qui est le plus fort ?

 Avis de BDPhilouAvis de GeekLette
Le meilleur thèmeEx-æquoDecrypto
Durée de vieEx-æquoEx-æquo
Le plus accessibleDecryptoCodenames
Le plus funDecrytpoCodenames
Le plus brise neuronesCodenamesDecrypto
Le plus valorisantCodenamesDecrypto
RésultatsEgalitéDecrytpo

And The Winner Is…

J’avoue avoir joué tellement de parties de Codenames et de Decrypto qu’il m’est impossible de départager ces deux jeux. Ça valait bien la peine de rédiger un article comparatif me direz-vous. Force est de constater que vous aurez raison mais je prends tellement de plaisir sur ces 2 perles ludiques qu’il m’est vraiment difficile de faire pencher la balance d’un côté ou de l’autre : choisir entre Codenames et Decrypto reviendrait pour moi à choisir entre mon chat et mon poisson rouge… Bon, je n’ai ni chat, ni poisson rouge, mais vous avez compris l’idée ! 😉 Selon moi, toute bonne ludothèque se doit de posséder ces 2 jeux tant il s’agit d’un plaisir inusable et fédérateur. C’est certain, dans 5 ans j’y jouerai encore. Il est important pour moi d’ajouter que les deux jeux ne font pas doublon. Ils « boxent » clairement dans la même catégorie mais le feeling est différent. A titre personnel, j’adore jouer en tête à tête à Codenames Duo… et j’aime tout autant pratiquer Decrypto à 4 joueurs. Bref, Codenames et Decrypto sont deux MUST HAVE ABSOLUS !

[ Avis de GeekLette : on a aussi les deux à la maison et je dois avouer que Decrypto a ma préférence. Probablement parce que je le trouve plus exigeant : embrouiller ses ennemis sans perdre ses coéquipiers est un exercice hyper difficile et quand on réussit sur les rounds 2, 3 et 4, ça devient tellement jouissif qu’on a l’impression de gagner le marathon mental ou mieux : les concours de la nuit du hack !!! Codenames est différent, le jeu demande de faire des associations d’idées entre des objets qui, à première vue, n’ont pas forcément de similitude et quand on tombe sur une carte assassin trop proche d’un de nos mots, on a un peu les boules. Mais je le trouve plus accessible que Decrypto. Au final, mon esprit de gamer va forcément vers Decrypto  ]

A propos de GeekLette 547 Articles
Pipelette & Geek à temps plein

5 Comments

  1. Une partie de Codenames et je me suis ennuyé plus jamais voulu y rejouer. Une partie de Décrypto et je me suis régalé malgré la différence d’âge de mon coéquipier.

  2. Vos 3 retours montrent à quel point il est difficile de dire lequel des deux est le meilleur! D’ailleurs, bravo à Geeklette d’avoir su les départager. Moi, j’en suis décidément incapable. 😉 En tout les cas, il faut au moins faire la démarche de les découvrir, car, si on accroche au concept de Code Names et/ou Décrypto, on est certain d’y rejouer un bon nombre de fois!

1 Trackback / Pingback

  1. Coups de coeur du mois d’Août 2018 – GeekLette

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*