Chronicles of crime

Article écrit par Cilou

1–4 joueurs, 60–90 Min, 14 ans et +
Auteur: David Cicurel
Illustrateurs: Mateusz Komada (Vikings gone wild), Matijos Gebreselassie, Katarzyna Kosobucka
Editeur: Lucky Duck Games (Vikings gone wild)

Le matériel

Je ne vous parlerai pas ici du matériel puisque j’ai juste testé le PNP !

Je peux quand même parler des illustrations plutôt bien fichues mais je trouve que certain personnages sont peut-être trop typés ! On reconnait quelques méchants rien qu’en les regardant…

Chronicles of Crimes et son papa…

Le jeu en lui-même consiste en une série d’enquêtes policières !

Immédiatement les fans d’enquête comme moi reconnaitront la filiation Sherlock détective conseil (SDC) que je conseille d’ailleurs.

Cette filiation est complètement assumée et n’est en rien dérangeante ! Et puis après tout on peut dire que Sherlock Détective Conseil a tout pompé sur les livres dont vous êtes le héros et que les livres dont vous êtes le héros ont tout pompé sur … enfin vous voyez l’idée…

Comme dans Sherlock donc,

  • nous représentons une équipe d’enquêteurs débutants qui va aider la police.
  • on peut appeler quelques spécialistes si on le juge nécessaire (légiste, criminologue, scientifique et hacker)
  • il va falloir prendre des notes (je ne l’ai pas fait à la 1ere partie et je pense que ça aide vraiment à rentrer dans l’histoire)
  • il va falloir partir de nos hypothèses, suivre des pistes parfois fausses, faire attention à chaque détail, chaque parole et chaque intonation !

Chronicles of Crimes un individu à part entière… 

Mais il y a aussi des choses qui diffèrent ! Première chose les personnages sont ici personnifiés par de jolies cartes ! Sympathiques ou pas en tous cas mettre un visage un personnage est plus immersif. Exit les long paragraphes très narratifs de SDC où ceux qui ne lisent pas doivent se concentrer pour imaginer les suspects.

La scène de crime elle-même est virtualisée dans l’application mobile (et oui l’application est INDISPENSABLE). Et la scène de crime sur l’application est particulièrement bien foutue. On a alors 45 secondes pour regarder tout autour de nous et l’expliquer aux autres. C’est pour moi le moment où il y a le plus d’interactions. « Mais t’as vu quoi ? » « Il était comment le corps ? » «  Y avait du sang ? » «  T’as vu des papiers ? Mais c’était quoi ? Déchirés ? » «  C’était suspect ? » «  ?? Heu…. »

Certain trouveront plus sympa que tout le monde la voit et pourront, pourquoi pas, caster le portable sur la télé du salon ! C’est vrai que ça serait un peu plus roleplay parce qu’en fait on est tous sensés y être sur cette scène de crimes. Là on doit faire tourner le téléphone pour que chacun y aille de son analyse. Mais l’interrogatoire du témoin est tellement drôle… Perso je ne m’en priverai pas…

A chaque fois qu’un élément de la scène de crime attire notre attention, on peut prendre la carte indice correspondante. Un petit flashcode sur cette carte (à l’issu de l’observation) nous permettra de zoomer sur l’écran. On pourra aussi du coup interroger les suspects ou s’adresser aux spécialistes pour avoir plus de détails sur chacun des objets.

Les possibilités sont donc énormes ! Dans SDC, on interrogeait une fois chaque personne, là on peut réinterroger les personnes aux vue de nouveaux éléments !

Autre fait intéressant ; chaque action, déplacement dans des lieux, analyses, coup de fil, interrogatoire prend du temps. Et ce temps utilisé permet aux personnages de faire autre chose ! On a interrogé Mr X au bar à 14h mais quand on y revient à 21h, il n’est plus là… Cela rend le jeu plus subtil et vivant !

Autre chose encore les aides ! 2 fois dans le scénario que j’ai fait, on a eu un coup de fil du commissaire pour nous recadrer (et nous orienter vers la bonne piste). Pour avoir fait 2 fois le même scénario (en observatrice la 2e fois) j’ai eu l’impression que c’était seulement basé sur le temps ! J’aurai préféré que ça soit contextualisé ! Pas besoin de me dire que Mlle Y a disparu j’ai scanné son portrait et interrogé tout le monde dessus il y a 10 minutes ! Mais bon vu que le jeu n’est pas encore sorti on peut espérer que ces ajustements seront faits ! Ça rendrait l’enquête beaucoup plus intéressante de recadrer des inspecteurs qui s’enfonceraient sur des fausses pistes par exemple  (mais complexe à développer j’avoue !)

L’expérience…

Mais parlons maintenant de l’expérience de jeu !  Et bien là j’avoue que je suis mitigée ! 2 parties jouées et 2 parties différentes.

Sur la 1ere partie à 2 joueurs il y a eu peu d’échange et on est allé très vite ! Va y que je flashcode à droite puis que je flashcode à gauche du coup un peu frustrant pour le joueur que n’a pas le téléphone car même si on essaye de le faire tourner un peu c’est quand même souvent le même qui l’a ! Sur cette partie j’avoue avoir trouvé qu’on utilisait trop le téléphone et qu’on perdait en discussion ! Or moi évidemment quand je fais un jeu coop j’ai envie qu’on parle qu’on échange, qu’on ne soit pas d’accord qu’on essaye de convaincre l’autre… ( Note pour moi-même : la prochaine fois je fais ma chieuse et me force à pas être d’accord)

Sur la 2e partie , 4 joueurs et là du coup partie très différente car plus d’interaction ! « on fait ça ok ? »  « Ah ben non j’suis pas d’accord…. » Le téléphone est toujours très présent puisque chaque question observation passe par le scan d’un flashcode mais il y a eu de l’échange. Les différents joueurs ne se sont pas vraiment sentis inactifs et ont aimé participer à cette expérience. Du coup mon sentiment est mitigé !

Le smartphone est beaucoup trop utilisé mais est-ce en fait aux joueurs de réguler son utilisation en l’entrecoupant de débats ?

Je pense que la configuration à 2 joueurs est un peu légère et n’aide pas à l’échange (forcément) 4/5 me semble un bon nombre (prenez un chieur dans le groupe ça pimente !)

Personnellement je prévoirai papier et crayons pour tous les joueurs lors des prochaines parties car je pense que ça peut être moins frustrant de ne pas avoir le téléphone si on a de quoi noter.

L’intérêt du jeu reposera essentiellement sur les différents scénarios proposés et sur la complexité de l’enquête à mener. L’utilisation du smartphone offre de grandes possibilités et la question est de savoir si elles seront bien exploitées.

Bref bref en résumé :

Les points positifs :

  • Les opportunités énormes qu’offre l’utilisation du smartphone
  • La personnification des suspects qui réduit l’aspect très (trop) narratif avec lequel certains ont du mal sur SDC
  • Le fait qu’on puisse interroger plusieurs fois les personnages selon les nouveaux éléments de l’enquête
  • La gestion du temps qui passe et qui affecte les personnages

Les points négatifs :

  • Une surutilisation du smartphone qui peut, par mégarde et par curiosité, réduire les échanges et les débats
  • J’aurai aimé que les cartes indices aient un petit dessin plutôt que du texte brut
  • Dans la fouille de la scène de crime les dessins ne sont pas toujours nets ! Il est parfois difficile de distinguer un téléphone d’un bout de papier (via le zoom) !
  • Gros bazar sur la table qui n’aide pas à s’y retrouver « Mais elle est où la drogue… »

Voila vous savez tout ou presque ! Un late pledge est encore possible si vous êtes tentés (campagne KS terminée avec 9108 contributeurs)

A propos de GeekLette 528 Articles
Pipelette & Geek à temps plein

1 Comment

  1. Superbe article! J’ai rarement autant hésité pour participer à un KS. Mais il y a trop de jeux pour le moment qui m’intéressent alors ça sera pour sa sortie commerciale surement!

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*