Les cités de Splendor (extensions)

Article écrit par BDPhilou 

 

Les Cités de Splendor (4 Extensions pour Splendor)
Par Marc André
Illustrée par Pascal Quidault
Editée par les Space Cowboys
2 à 4 joueurs
30 minutes chacune
A partir de 10 ans
26,90 € chez Philibert

La communauté des joueurs

S’il y a un jeu qui a marqué les esprits en 2014, c’est bien Splendor. Avec son matériel presque minimaliste -superbement illustré- et ses règles très simples, il s’est écoulé par brouettes entières et continue de très bien se vendre (on en voit même chez Cultura maintenant). Un succès bien mérité pour ce tout 1er jeu édité par les Space Cowboys tant celui-ci semble avoir une durée de vie increvable. D’ailleurs, posez-vous la question : Avec combien de jeux achetés en 2014, jouez-vous encore régulièrement aujourd’hui ? Très peu probablement. Et bien pour ma part, Splendor est de ceux-là. Cependant, récemment est entré dans l’arène de ce type de jeu (collecte de cartes pour améliorer ses actions ou gagner de précieux points de victoire) un outsider de choix. Le 1er jeu d’un nouvel éditeur d’ailleurs. Il s’agit de l’excellent « Century, la route des épices » paru chez Plan B. Peut-être est-ce pour réagir à ce challengeur de taille que les Space Cowboys nous proposent aujourd’hui « Les cités de Splendor ». Il s’agit d’une boite renfermant 4 extensions -non compatibles entre elles- et permettant de donner un nouveau souffle au jeu initial. Pari réussi ?

Les 3 tours !

Pour présenter ces 4 extensions, les Space Cowboys ont choisi un format de boite identique au jeu de base. Le matériel qu’elle contient est une fois de plus très joli (bien que la boite soit beaucoup trop grande pour son contenu). A noter que chaque extension est décrite sur une feuille recto/verso avec peu de texte et une illustration très claire. Elles sont donc très simples à appréhender même si l’on n’a pas lu les règles au préalable. Voici donc chacune des extensions proposées :

Les cités 

Il s’agit de l’extension recommandée par l’éditeur pour débuter. La mise en place est le fonctionnement du jeu sont en tout point identiques au jeu de base à 2 exceptions prêt : D’une part, les tuiles « Noble » sont retirées du jeu et remplacées par 3 tuiles « Cités ». D’autres part, les conditions de victoire changent.

Pour remporter l’une des tuiles « Cités », vous devez avoir au préalable cumulé un certain nombre de points de victoire (PV) ainsi qu’une combinaison de cartes imposées. Par exemple, une tuile « Cités » vous demandera d’avoir un score au moins égal à 13 PV et de posséder dans votre jeu 4 cartes rouges et 3 noires. Si un seul joueur remporte une tuile « Cité », on termine le tour et il remporte la partie. Si d’autres joueurs remportent des tuiles « Cité » lors de ce même tour, c’est celui avec le score le plus élevé qui l’emporte. Cette extension peut donc faire gagner un joueur qui, dans l’absolu, n’a pas le maximum de points de victoire mais a su remporter une tuile « Cité » au bon moment.

Mon avis sur cette extension : Cette extension est discrète mais réussie. Son intérêt ne se fait réellement sentir que vers la 2ème moitié de la partie : au moment où les joueurs vont tenter de percevoir qui peut potentiellement remporter une cité. Elle renouvelle aussi grandement le jeu car les joueurs vont s’orienter très vite sur une carte et soit on les laisse partir là dessus soit on essaye de les contrer. Il est même plus facile de voir ce que fait l’adversaire, et ça rend le jeu encore plus chafouin.

Les bastions 

En plus de la mise en place habituelle de Splendor, les joueurs s’emparent chacun de 3 bastions en plastique à leur couleur. Chaque fois qu’un joueur achète une carte, il doit :

  • Poser ou déplacer un de ses bastions sur une carte libre ou sur laquelle se trouve déjà l’un ou deux de ses bastions.
  • Retirer un bastion adverse et la rendre à son propriétaire.

Toute carte sur laquelle se trouve un bastion ne peut être achetée ou réservée que par le propriétaire du bastion. Si un joueur à ses 3 bastions sur une même carte, il peut l’acheter immédiatement après avoir acheté une autre carte (il joue donc 2 fois.).

Mon avis sur cette extension : Cette extension est super intéressante à condition que l’on ne vous enlève pas systématiquement les bastions que vous avez posés. De plus, elle peut rallonger un peu artificiellement le temps de partie ce qui est dommage mais elle ravira les plus gamers d’entre nous qui voudront jouer les fourbes et bloquer les cartes des autres.

Les Comptoirs 

En plus de la mise en place habituelle, chaque joueur reçoit 5 blasons à sa couleur. Il faudra également poser un plateau représentant la route vers l’orient. Celui-ci offre 5 nouvelles options aux joueurs. Si un joueur remplit l’une des cinq conditions présentées sur le plateau de la route de l’orient, il place immédiatement l’un de ses jetons. Chaque pion ainsi posé donne immédiatement au joueur un avantage jusqu’à la fin de la partie :

  • Obtenir un jeton de son choix automatiquement lorsque l’on achète une carte,
  • Obtenir un 3ème jeton d’une couleur différente lorsque l’on en prend 2 d’une même couleur,
  • 1 jeton « Or » vaut désormais 2 jetons d’une même couleur lors de l’achat d’une carte,
  • Obtenir immédiatement 5 PV.
  • 1 PV pour chacun de vos blasons placés sur la route vers l’orient.

Mon avis sur cette extension : Très clairement ma préférée. Très simple à mettre en pratique, elle offre des possibilités intéressantes pour orienter et varier sa stratégie d’une partie à l’autre. Pour moi, elle est indispensable. Il est cependant un peu dommage que le plateau de la route vers l’orient ne soit pas recto/verso pour proposer des manières différentes d’obtenir les précieux avantages.

Avis de GeekLette : c’est marrant, c’est celle que j’aime le moins. Mais je n’ai fait qu’une partie de chacune des extensions donc je me laisse le temps encore d’approfondir mes préférences 🙂 Cela prouve quand même que dans ces extensions, il va forcément y en avoir quelques unes qui vous plaira.

 

L’orient 

Après avoir mis ne place normalement le jeu, on ajoute 2 cartes faces visibles à chaque ligne de cartes de développement. Ces nouvelles cartes viennent d’une pile spécifique composées de nouvelles cartes. Celles-ci permettent :

  • De remplacer 2 jetons « Or » ou 2 pierre précieuse d’un même type,
  • De prendre la valeur d’une pierre précieuse déjà en votre possession,
  • De prendre immédiatement une carte de niveau 1 ou de niveau 2,
  • De réserver un noble,
  • De défausser des cartes préalablement achetées pour en acheter une nouvelle.

Mon avis sur cette extension : Ma 2ème extension préférée de cette boite. Il s’agit également de la plus compliquée. C’est celle aussi qui me parait avoir la courbe d’évolution la plus intéressante.

 

Les Plus 

  • Un peu plus thématique que le jeu de base.
  • Chaque règle est très claire et très courte.
  • Les extensions « Les Comptoirs » et « L’Orient » apportant de vrais changements dans notre façon d’appréhender le jeu.
  • Le matériel toujours aussi bien illustré.
  • Un peu de fraîcheur dans nos parties de Splendor, ça fait du bien.
  • L’interaction est plus présente sur certaines extensions (on reprochait à Splendor d’être froid, là il se réchauffe 🙂 )
  • La possibilité de mettre le matériel des 2 boites dans une seule (même si le thermoformage n’est pas spécialement étudié pour 😉 ).

 

Les moins  

  • Moins convaincu par l’extension « Les bastions » (alors que c’est l’une des préférées de GeekLette)
  • Ceux qui n’ont pas accrochés à la version de base ne devraient pas changer d’avis avec ces extensions.

Le Retour du Roi ?

Ce lot d’extensions est-il indispensable ? Tout dépend de votre relation avec le jeu de base. Si vous n’aviez pas aimé Splendor lors de sa sortie, il est assez peu probable que votre avis change avec ces nouvelles extensions. Car ce qu’il faut bien comprendre, c’est que « Les Cités de Splendor » ne cherchent pas forcément à bousculer vos habitudes mais plutôt à vous proposer d’autres chemins. C’est d’ailleurs le sentiment que l’on a lorsque l’on découvre pour la 1ère fois l’extension « Les Cités » qui enlève les nobles et change les conditions de victoire : On s’aperçoit que nos habitudes sont légèrement modifiées mais pas bouleversées. Le jeu est effectivement plus subtil mais cela n’est pas flagrant dans un 1er temps. Si l’extension « les bastions » ne m’a pas emballé, je dois admettre que « Les Comptoirs » et « L’Orient » ont clairement suscité mon intérêt. Il s’agit -toutes proportions gardées- des 2 extensions les plus « complexes » (notez les guillemets, on reste sur du familial+) mais également les meilleures. Sans doute parce qu’elles nous obligent à avoir une double lecture du jeu. « Les cités de Splendor » est donc une alternative intéressante si vous souhaitez approfondir vos parties de Splendor.

 

 

 

 

 

A propos de GeekLette 532 Articles
Pipelette & Geek à temps plein

2 Comments

  1. Les Cités est certainement ma préférée. En ne modifiant en rien la règle SAUF les conditions de victoire, elle renouvelle grandement les stratégies à adopter pour l’emporter et renforce beaucoup l’interaction entre les joueurs ! Simple, fluide et très efficace.
    Pour autant jouer à l’une ou l’autre des extensions me plaira aussi.

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*