Outlive – Début d’Apocalypse sur Kickstarter

Bonjour à toutes et à tous.

Nous sommes le 10 mai, il est 18h et il y a exactement 24h commençait la campagne Kickstarter du très attendu Outlive. Le jeu a fait un départ canon puisqu’il n’a fallu que 23 minutes pour atteindre les 35 000€ souhaités. A l’heure qu’il est, les comptes sont à plus de 86 500€ et 1210 contributeurs.

Une très bonne raison pour vous présenter ce jeu qui pour l’instant a fait l’unanimité auprès de tous les joueurs de mon entourage (en tout cas de celles et ceux l’ayant pratiqué).

Anciennement baptisé Madsteam, le prototype de Grégory Oliver a fait un bout de chemin depuis quelques années avant d’atterrir dans la Boite de Jeu. Le jeu a subi un dernier lifting, est renommé Outlive, et est enfin prêt à prendre sa place dans toutes les bonnes ludothèques.

Mais de quoi s’agit-il exactement ?

Outlive est un jeu de gestion post-apocalyptique : Le jeu prend place en 2079, après qu’une guerre nucléaire totale ait décimé la population terrestre. Vous incarnez le leader d’un clan réfugié dans un bunker et luttant pour sa survie. La journée, vous devrez envoyer vos meilleurs éléments à l’extérieur pour récupérer des vivres et du matérielchasser et recruter des survivants. A la nuit tombée, il vous faudra nourrir votre clan et organiser au mieux votre abri.

Le jeu se déroule en 6 tours, chacun étant donc décomposé en 2 phases :

  • La première phase, celle de jour, propose un mécanisme de pose d’ouvriers très original sur un plateau central commun. A vrai dire, il ne s’agit pas vraiment de pose d’ouvriers mais plutôt de déplacement d’ouvriers. En effet, chaque joueur possède 4 « meeples », chacun disposé sur l’une des 8 « cases » du plateau central. A son tour de jeu, le joueur doit déplacer l’un de ses « meeples » d’une ou deux « cases » dans n’importe quel sens et à condition qu’aucun de ses propres « meeples » ne s’y trouve. Contrairement à des jeux de pose d’ouvrier plus classique, il n’y a pas de blocage et ce n’est pas parce qu’un adversaire est déjà sur une case que vous ne pouvez pas y aller (au contraire) : mais les ressources/objets/bonus sur chacune des cases étant limités, vous risquez de ne plus trouver grand-chose si vous traînez trop !
    Autre mécanisme très intéressant, chacun de vos 4 « meeples » a une valeur de « force » (allant de 3 à 5). Cette force représente la capacité de collecte de votre personnage, un « meeple » à 5 pourra ramasser 5 ressources alors qu’un « meeple » à 3 ne pourra en prendre que 3…
    De plus ce système permet de créer une forte interaction entre les joueurs, puisqu’un « meeple » arrivant sur la case d’un « meeple » adverse de force inférieure pourra éventuellement lui racketter des ressources !

  • La deuxième phase, celle de nuit, propose un système de gestion de votre abri. Après avoir nourri vos survivants et géré la radioactivité ambiante, vous pourrez dépenser vos ressources pour construire des salles vous octroyant des bonus ou réparer les objets trouvés pour les utiliser le lendemain et bénéficier de leurs effets.

Au niveau des illustrations, rien à dire, du grand Miguel Coimbra : selon moi et pour ce que j’en ai vu, un de ses plus beau travail sur du jeu de société !

Je suis personnellement assez friand de jeux de gestion et de placement d’ouvrier (Russian Railroads en tête) et je dois dire qu’Outlive fait souffler un vent de fraîcheur sur le genre, aussi bien thématiquement que mécaniquement. Une thématique spectaculaire, à l' »américaine », et une mécanique plus « européenne » mais non dénuée d’originalité et de tension. Le tout édité via Kickstarter par la Boite de Jeu qui, dans un autre genre, nous avez déjà bien convaincu avec son 10′ To Kill et a démontré sa maîtrise de l’outil de financement participatif.

Pour les plus hésitants, je ne peux que vous conseillez de franchir le pas. D’autant plus que le jeu de base est proposé à 42€ avec possibilité de remise en main propre dans une trentaine de boutique à travers toute la France, le tout pour une livraison prévue en février 2017. La Boite de Jeu ne fait pas les choses à moitié et propose également une version Collector qui devrait ravir les plus collectionneurs et amateurs de figurines d’entre vous (dont je fais parti) –  79 € pour une groooosse boîte avec couverture exclusive et 326 figurines représentant les survivants et les ressources ! C’est ici que les choses se passent.

Sur ce… bon pledge et à très bientôt !

 

Outlive

Un jeu de Grégory Oliver

Illustré par Miguel Coimbra

En financement participatif depuis le 9 mai sur Kickstarter

Durée :  90-120 min

A partir de 14 ans

Pour 1 à 4 joueurs

A propos de GeekLette 569 Articles
Pipelette & Geek à temps plein

4 Comments

  1. pledgé (EB). J’ai besoin d’un peu d’analyse et de visionnage avant de savoir si je le conserve (oui, j’ai décidé d’être plus raisonnable cette année).

    • Oups ! C’est corrigé. Désolé, ça devient une habitude chez moi (après avoir écrit Antoine Bauzat au lieu de Bauza …)
      Pas de quoi pour l’article et merci à toi pour ce jeu ! 😉

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*