Spyrium : placement ingénieux

Spyrium-JeuDeSociete-14

Longuement attendu par les joueurs, Spyrium propose aux industriels dans l’âme de s’affronter dans un univers Steampunk. Pour réussir à gagner la partie, il va falloir distancer les copains sur la piste de score et cumuler les points discrètement, tout ça à coup de brevet et d’exploitation.

Spyrium-JeuDeSociete-05

Place à quelques éléments de règles, à chaque tour :

  • 9 cartes sont disposées face visibles. Ces cartes proposent des bâtiments, des personnages ou des brevets dont les pouvoirs sont immédiats ou non.
  • Une carte événement est posée pour le tour : cette carte, proposant une action bonus, est jouable une fois par joueur
  • 2 phases s’offrent aux joueurs :
    • 1ère phase : Poser ses ouvriers entre 2 cartes, utiliser l’action de la carte Evènement, déclencher la phase 2 (sans pouvoir revenir en arrière)
    • 2ème phase : utiliser l’action de la carte Evènement (si non utilisée en phase 1), retirer un ouvrier d’entre 2 cartes pour l’acheter (bâtiment/brevet) ou l’activer (personnage), retirer un ouvrier pour récupérer quelques pièces (1 par meeple autour de la carte dont le vôtre). Ou bien utiliser un de ses ouvriers non posés pour activer un bâtiment qu’on a chez soi.

Le tour se termine lorsque tout le monde a passé et la partie se termine lorsque le paquet de carte est vidé.

Spyrium-JeuDeSociete-04

Evidemment, dit comme ça, ça parait si simple et pourtant, il faut s’adapter à ce qui sort et à ce que les autres jouent. Pour moi, c’est le jeu de placement le plus passionnant que j’ai connu, car le tirage des cartes mais en plus leur ordre est incalculable. Se placer entre deux cartes, agacer et surveiller les autres sans s’empoisonner soi-même est un défi de chaque tour. Tout est question d’équilibre et l’atteindre n’est pas si facile.

On a, en plus, cette douce impression de glisser sur la piste de score au fil des tours. Le comptage des points est donc simple voire amusant. Si si c’est possible! Chapeau bas car je n’aime pas compter les points et là on aime gratter quelques points pour rougir d’un excellent coup ou faire criser les adversaires.

Un vrai plaisir ce jeu.

Spyrium-JeuDeSociete-06

Les plus

  • je suis toujours aussi étonnée par le plaisir de jouer sur des variantes de mécaniques pourtant déjà bien éprouvées
  • Le choix du placement et du retrait a fait l’unanimité
  • La courbe d’apprentissage est raisonnable
  • Rejouabilité importante due au tirage des cartes et leur ordre
  • On a cette impression de jeu pour lequel rien n’est laissé au hasard, tout est équilibré, tout a été travaillé, j’aime cette finition et cette rigueur. Il ne manque rien, il y a ce qu’il faut et en rajouter le rendrait repoussant.
  • Le comptage des points est amusant !! (extrêmement rare!)
  • On doit avoir les yeux partout : son industrie, celle des autres, les ouvriers, la piste de score, les cartes disponibles, … c’est sportif mais pas asphyxiant. E-NOR-ME.
  • Les illustrations sont magnifiques
  • Les règles bien rédigées, claires et précises
  • L’iconographie est intuitive et surtout logique (on voit vite qu’un de nos bâtiments peut être « amélioré »)
  • les sachets zip sont fournis (manque juste l’élastique pour les cartes :p )
  • Et tout ça pour 26 euros chez Philibert?! Si Si!! Vous attendez quoi ? et si je vous parraine vous gagnez 5 euros et moi aussi. Contactez moi pour ça

Spyrium-JeuDeSociete-12

 

Les moins

  • pas super convaincue par le fait de connaitre la prochaine carte Evènement……… Je n’ai rien trouvé d’autre comme point négatif :p mais j’y reviendrai peut-être
A propos de GeekLette 658 Articles
Pipelette & Geek à temps plein

5 Comments

  1. Tout à fait d’accord avec cet avis sur ce jeu : c’est de la bombe.

    Je rajouterais peut être dans le résumé des règles de l’article qu’en phase II , on peut également choisir de récupérer de l’argent en fonction du nombre d’ouvrier attenant à la carte de l’ouvrier que l’on retire, plutôt que d’utiliser/acheter une carte.

    Et sur BoardgameArena, on peut jouer à Spyrium en ligne ! C’est un + , mais ça remplacera jamais à mes yeux une partie IRL.

  2. une dizaine de partie au compteur sur BGA, et même si en ce moment je suis sur le nuage concernant le jeu, je sens bien qu’à un moment je vais descendre à cause du trop faible nombre de carte.

    contrairement à toi, j’ai un gros doute sur la rejouabilité, il y à trés ( trop) peu de carte inconnu que ce soit aux evenement 6 sur 7 de sorti et dans les phase surtout la phase C où les carte sont tout le temps les mêmes pour offrir à mon sens une rejouabilité à long terme.

    bref le jeu est plaisant et au top car il vient de sortir, je ne pense pas qu’il survivra à l’année prochaine.

    j’espère bien sûr me tromper ?

  3. Merci Foussa, je vais le rajouter demain (retirer pour gagner des sous je l’avais mis puis enlevé sans faire expres pour reformuler la phrase LOL)

    Himuraken, il y aura des extensions je pense 🙂 nous je pense qu’il survivra bien ce jeu on fait en sorte de pas être « saoulé » par les jeux donc de ne pas les sortir chaque semaine. Exemple Keyflower je suis une pure fan, mais on a pas joué depuis longtemps (là on va reprendre puisque j’ai eu les extensions et je prendrai the farmers)

  4. En ce qui me concerne j’ai trop de jeux pour jouer 10 fois au même (bon pour Troyes je ferai peut être une exception). de ce fait comme geeklette du coup moins de risque d’être gavé par un jeu. Merci à toi pour ce chouette article Miss ! Le jeu est très sympa, et il plait aux filles ! Il se joue très bien à deux comme à 4 (non c’est vrai les joueurs fantomes etc. quand on est 2 c’est relou).

  5. Un point négatif, le jeu a deux est pas terrible ( bien moins qu’à 4 ) , certaines cartes deviennent très voire trop puissante. ( lobbying par exemple )

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*